Mais si je réagis, je m’enfonce encore plus …

La_chevre

Le piège mortel de la surmédiatisation : « Mais plus je bouge, plus je m’enfonce ! »

Vous vous enfoncez sans réagir ?
Mais si je réagis, je m’enfonce encore plus, c’est bien connu ! Il ne faut surtout pas se débattre dans les sables mouvants !

Désormais donc, dans la stratégie d’hyper-communication de Gaspard Gantzer pour vendre un Président, produit commercial sympathique et proche des gens, qui impose en permanence l’image et la parole creuse de BOZZO-le-CLOWN tant dans la Presse écrite  que sur les médias audio-visuels (il a même donné des interviews à GUILLI, la chaîne des petits enfants, et au CHASSEUR FRANCAIS …), les sondages mois après mois traduisent la lassitude et le dégoût des français pour ces méthodes dégradantes de manipulation mentale utilisées par l’exécutif, méprisantes pour l’intelligence et le libre-arbitre des français, qui ne sont c’est vrai que des « sans dents » et des « sous chiens ». Ils indiquent une érosion continue de la confiance, atteignant les chiffres apocalyptiques qui avaient précédé  l’impopularité atteinte avant les attentats meurtriers de Janvier 2015.

Mais l’exécutif a encore des atouts pour réagir : d’abord, l’action de la Garde-des-Sceaux et du Syndicat de la Magistrature alliés au « Cabinet noir élyséen » pour neutraliser les adversaires politiques et les faire condamner, quel qu’en soit le prix, à des peines d’néligibilité qui seront n’en doutons pas effectives au mois de mai 2017 ; l’action de Christiane Taubira sera également déterminante pour accroître le mécontentement populaire contre sa politique pénale et faire ainsi gonfler artificiellement les voix du FN. Avec la neutralisation judiciaire de ses adversaires et l’éclatement en une multitude de candidatures de la droite républicaine, BOZZO, si détesté et rejeté soit-il, atteindra les 18% de voix qui l’autoriseront à être présent au second tour pour y affronter la candidate FN.
Avec le coup de pipeau habituel du réflexe républicain et la descente dans les rues des associations antiracistes, antifascistes, LGBT, des FEMENS et d’ACT-UP (tous subventionnés !), les campagnes haineuses menées par le groupe BNP (Le Monde, l’Observateur, les Inrocks), le groupe ALTICE de Patrick Drahi (Libération, l’Express, l’Expansion), RADIO FRANCE pour les radios de service public, les chaînes FRANCE TELEVISION financées par le budget public au profit du PS et de la bien-pensance étatique, l’appui inestimable de la Justice et de la Presse, il peut encore espérer être élu. Sans oublier le soutien permanent et l’engagement à ses côtés de la FRANC-MACONNERIE et de grandes puissances financières communautaristes de l’ombre dont les hérauts médiatiques sont les agitateurs-provocateurs déguisés en journalistes voire comiques tels Patrick COHEN et Frédéric HAZIZA, Sophie HARAM, Stéphane GUILLON, ou autres BEDOS et RUQUIER, ainsi de pseudos-philosophes comme Jacques ATTALI ou BHL qui squattent en permanence les plateaux de télévision, tout est possible.

D’autant plus, espoir fou et improbable, que demeure l’hypothèse d’un attentat aveugle faisant plusieurs dizaines de victimes dans les rues d’une grande ville française en avril 2017, annoncé comme inéluctable par le Président de la République et le Premier Ministre lorsqu’ils évoquent sans cesse la France en guerre contre l’Islamisme radical  : ERDOGAN l’a bien compris en TURQUIE, et a ainsi pu remporter une victoire inespérée qui lui a offert les pleins pouvoirs fin octobre.

Même les réseaux sociaux ont été investis, principalement ceux destinés à influencer les jeunes enfants : interview sur la chaîne GUILLI donc, mais aussi apparition sur SNAPCHAT (destiné aux très jeunes enfants) et sur INSTAGRAM pour le public adolescent. Là aussi, la PAROLE technocratique énarchique tient lieu d’ACTION et de BILAN, puisque le Gouvernement recule sur tous ses projets et informe que les engagements souscrits en 2012 par le candidat HOLLANDE ne seront pas tenus.

Par contre, ils témoignent qu’après son voyage officiel en CHINE, le Président a fait un passage en CORÉE-du-SUD à bord de son AIRBUS avec toute sa cour et les « journalistes » accrédités à la propagande présidentielle ; parmi les informations importantes ainsi révélées, nous apprenons que BOZZO s’est fait un nouvel ami, Mr HOT SOURCE, qu’il a chaleureusement salué dans le style clownesque inimitable qui est le sien : il a également reçu sa nouvelle paire de lunettes 3D spécialement conçue à son intention pour pouvoir jouer comme tout adolescent aux jeux de réalité virtuelle ! Vous me direz qu’en son temps, un autre futur Président radical-socialiste élu de Corrèze collectionnait les culottes de Madonna pour séduire la jeunesse du pays !

A trop vouloir en faire, la mouche présidentielle s’est prise dans la toile d’araignée de la sur-médiatisation dont les mailles se resserrent à chacun de ses mouvements ; pris au piège, il ressemble ainsi au Pierre RICHARD pathétique, pris sur une plaque de sable mouvant et s’enfonçant à chacun de ses mouvements devant les yeux incrédules de Gérard DEPARDIEU dans le film LA CHÈVRE de Francis Weber, sorti en 1981 (encore une grande cuvée pour le pays !)

 

Coree_Mr_Hot_Source

 

Coree_lunettes


Quelles leçons retenir des universités d’été du PS à La Rochelle

valls_trempe

Après le naufrage du pédalo socialiste dans les eaux du port de La Rochelle, le Premier Ministre a été miraculeusement sauvé des eaux ; pas Emmanuel Macron, débarqué avant le départ !

Une fois encore, la si belle ville de LA ROCHELLE servait de cadre aux Universités d’été du Parti Socialiste ; elle est devenue aux socialistes ce que JERUSALEM est aux Juifs, la Ville-Sainte de ROME aux Catholiques, LA MECQUE aux musulmans, BENARES aux Hindous, TOULOUSE aux rugbymen,  depuis l’acte fondateur que constitue l’illustre « tweet de La Rochelle » transmis par la favorite royale, Valérie Trierweiler, à Olivier Falorni,  candidat déchu du PS pour s’être maintenu contre Madame EX au deuxième tour des législatives de la Ville Atlantique au mois de mai 2012. Cet acte historique constitue le point de départ du remarquable quinquennat de François Hollande auquel il allait donner sa tonalité exceptionnelle, surprenante de modernité, de reniement de toutes les promesses, de fractures de la société française, d’échecs politiques, de mépris pour les « sans dents » et les « sous chiens », de ridicule grivois, d’abaissement et d’affaiblissement du pays dans le concert des nations !  Une banderole géante en reproduisait d’ailleurs la teneur devant le bâtiment officiel qui abritait la grande messe :

 » Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d’années dans un engagement désintéressé « 

L’autre vedette de cette messe médiatique était le Premier Ministre, Manuel Valls, qui tenait à rattraper ici le faux-pas constitué par son déplacement aux frais du contribuable en jet-privé en Allemagne pour la finale du Championnat d’Europe de football,  pour soutenir son équipe de cœur, le FC BARCELONE, pendant le congrès socialiste de POITIERS. Son discours était donc extrêmement travaillé, construit et réfléchi, pour donner un cap au parti et le positionner en candidat préféré des socialistes pour les prochaines élections présidentielles.

Des sondages effectués le jour même à LA ROCHELLE, il ressortait que 95% des sympathisants interrogés avaient retenu du discours de Manuel VALLS l’état de sa chemise ; 3%  les huées des jeunes socialistes à l’encontre d’Emmanuel Macron, Cambadelis et lui-même, ainsi que la mêlée qui s’en était  suivie lorsqu’il avait giflé un des contestataires

Les bourgeois, c’est comme les cochons ; plus ça devient vieux, plus ça devient bête ; les bourgeois, c’est comme les cochons,  plus ça devient vieux, plus ça devient … ironisait déjà Jacques Brel

… et les 2% restants avaient apprécié  la portée historique et prémonitoire de ce discours, comme ils crient au miracle et s’agenouillent en psalmodiant l’Internationale dès que l’exécutif s’exprime.

Enfin, pour détendre une atmosphère à couper au couteau et faire apparaître enfin un pâle sourire sur le visage des militants les plus irréductibles, Christiane Taubira, comme à son habitude, avec morgue et suffisance, avait insulté grossièrement Nicolas Sarkozy ; mais c’est là un grand classique parfaitement conventionnel et attendu qui ne fait plus recette !

Compatissants, certains sur les réseaux sociaux ont tenu à encourager le Premier Ministre et à lui délivrer de précieux conseils quant à son apparence :

« On savait que le navire PS prenait l’eau de toutes parts mais pas à ce point ! Ici un survivant repêché !!! »

« On ne le dira jamais assez : en cas de chaleur, optez pour la fibre naturelle, genre le coton. Le polyester, c’est NON !!! »

david-assouline-senateur-de-paris-manuel

Manuel Valls et Jaen-Christophe Cambadelis peuvent se féliciter de l’éclatant succès de cette université d’été : ça tangue, ça siffle, ça conteste, ça proteste, mais le parti bien que fracturé n’a pas encore explosé. Et Taubra peut toujours s’exhiber en jouant les divas, en soutenant toutes les factions … on ne sait jamais ce que peut nous réserver l’avenir !

 

Le mafieux, repris de justice bien connu, Jean-Christophe Cambadelis, Premier secrétaire du Parti Socialiste, a tenu à s’exprimer sur ce nouveau naufrage :

« Pour limiter ses frais, car il a perdu beaucoup d’adhérents, les municipalités, les départements d’où il tenait ses revenus, le PS avait fait appel,  pour monter  l’infrastructure de cet important rassemblement, à des ouvriers roumains exploités et sous-payés ! Lorsque le scandale a éclaté, afin de circonscrire l’incendie, nous les avons immédiatement renvoyés ! En conséquence, la mise en place prévue n’était pas achevée, et notamment la climatisation n’était pas installée. Mais je tiens à déclarer haut et fort que cette fois nous n’avons pas fait le déplacement Paris-La Rochelle en jet privé ».

Félicitations, M. CAMBADELIS, votre nouvelle et si étonnante probité vous honore et nous bouleverse ; le blanc virginal immaculé vous sied à merveille ! Surtout pour une Université d’été, lorsqu’on se rappelle avec quel mépris vous traitez les diplômes délivrés par ces Etablissements !

Et du fin fond des enfers « fascistes », « racistes »; « islamophobes », « antisémites », « homophobes » où l’ont plongé Nicolas Domenach, Audrey Pulvard, Roselyne Bachelot, tous ces pseudos démocrates, journalistes bateleurs de la bien-pensance d’état qui prétendent interdire d’expression médiatique toute opinion alternative à la vérité officielle, la chronique d’Eric Zemmour sur le congrès de La Rochelle. Vouloir interdire d’expression toute parole ne soutenant la ligne officielle des lâches et des moutons de panurge a rarement été couronné de succès Mesdames et Monsieur les donneurs de leçons, car elle ne parvient qu’à multiplier sa portée !


Dans l’enfer des Caraïbes …

perroquet_caraibeDans un ambiance euphorique liée à un rebond économique miraculeux de l’économie française, dont le PIB a connu une progression de 0,6% au-cours du premier trimestre 2015 du fait de causes exogènes telles la chute continue de l’euro face au dollar, pilotée par la BCE depuis Francfort, (sa valeur d’1€40 pour 1 $, est progressivement ramenée à la parité 1$=1€) pour doper les exportations européennes, et surtout l’effondrement inespéré du coût du pétrole (-50% en six mois) qui alimente grassement les caisses de l’Etat puisque la baisse n’est pas répercutée à la pompe, la nouvelle opération de reconquête de l’opinion en vue de remporter les élections présidentielles s’annonçait sous les meilleurs auspices !

Le gouvernement ayant arrêté sa position stratégique de persévérer à creuser le déficit de l’Etat  pour privilégier les intérêts particuliers d’un homme et d’un parti à ceux de la communauté nationale (nous allons bientôt fêter les 100% du PIB d’endettement), en faisant exploser de manière catastrophique celui des collectivités locales et territoriales (tant mieux puisque l’impopularité retombera sur les nouveaux élus de droite portés au pouvoir lors des dernières élections !), le Président FLANBY retrouvait une liberté pour arroser l’électorat classique de gauche et le ramener au bercail en mai 2017.

Le voyage présidentiel aux Caraïbes était donc une pièce essentielle de ce grand projet, lors d’une semaine déterminante pour l’avenir de l’humanité progressiste et du genre humain bien-pensant : aussi, pour en garder le souvenir, une petite revue de presse s’impose ! (mais comme l’enseignement de l’histoire a été remplacé par celui de la « théorie des genres » en maternelle et celui de l’histoire limité à l’islam en classe de cinquième des collèges, cela n’aura guère d’importance !)

cop21Ce déplacement était donc un des évènements politiques majeurs de l’année, au même titre que le sommet sur le climat de Paris en décembre 2015 (Cop 21), porté par l’ancien écologiste déçu d’EELV, Nicolas Hulot, et les intermittentes du spectacle « flanbylâtres » Marion Cotillard et Mélanie Laurent, au point que le service de propagande de l’Elysée l’a érigé en point axial de l’opération de « reconquête à tout prix » programmée pour conserver le pouvoir en 2017.

Plusieurs gestes forts préparèrent la réussite de ce voyage d’état aux Caraïbes : il fut précédé de déclarations fortes de « Moi je, motivé et combatif »

  • pour régler l’opposition au plan de réforme de Najat Valaud-Belkacem (supression de l’enseignement du latin et du grec au collège, de l’histoire limitée à l’enseignement obligatoire de l’islam et de la traite négrière en classe de cinquième) qui fédère pour une fois les intellectuels de gauche et de droite, les enseignants et les parents d’élèves, FLANBY promit avant son départ, un plan d’aide significatif d’un milliard d’euros pour l’enseignement du numérique dans nos écoles. Comme le financement en incombera comme d’habitude aux collectivités territoriales, ce sera tout bénéfice pour le gouvernement alors que les collectivités territoriales devront assumer l’impopularité des nouvelles augmentations d’impôts dont il est porteur.
    Cette formule avait déjà été expérimentée par le CLOWN, alors Président du Conseil Général de la Corrèze, lorsqu’il avait offert à tous les élèves corréziens une tablette électronique, dont le coût avait participé à la ruine du département le plus mal géré de France, devenu de son fait le plus endetté aussi.
    Coût pour le budget de l’état : 1 milliard d’€
  • Il a également fait significativement avancer le litige avec la RUSSIE pour la fourniture des deux navires MISTRAL déjà payés par ce pays à nos chantiers navals. Comme le Président OBAMA interdit que nous les livrions à leur commanditaire, FLANBY s’incline et va donc rembourser Poutine ! Vous noterez que ces navires sont conçus aux normes spécifiques de l’armée russe, et sont donc inutilisables par la marine française !
    Coût pour le budget de l’état (ce sont les classes moyennes paieront une nouvelle fois) : 2 milliards d’€ avec les compensations financières contractuellement prévues
  • Parti en Guadeloupe l’esprit léger et l’âme baladeuse, il a inauguré l’immense Musée pensé par Christine Taubira, le plus grand du monde puisque d’une surface de 7800 m2, pompeusement appelé MEMORIAL ACT (centre caribéen d’expression et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage) censé témoigner de la repentance que nous devons tous aux descendants d’esclaves africains transportés sur ces îles il y a trois siècles par les navires négriers.
    Opposé au principe taubirien de « repentance » par les seuls européens du XXIe siècle pour des faits vieux de trois siècles, le Président SARKOZY avait abandonné ce projet ; son successeur ne pouvait que le reprendre bien entendu et le porter à bout de bras avec l’argent public.
    Le problème inattendu qui est apparu, c’est que ce luxueux palais a été érigé dans un quartier défavorisé de Pointe-à-Pitre, dont les habitants qui vivent dans des taudis insalubres indignes, n’ont aucun espoir d’emploi ni d’amélioration de leurs conditions de vie pour eux-mêmes et leurs enfants, n’ont apprécié que fort modérement cette nouvelle gabegie des ressources publiques !
    Coût de ce MEMORIAL ACT pour la collectivité : 84 millions d’€

 memorial actMemorial Act à Pointe-à-Pitre : la folie mégalomaniaque de quelques barons socialistes érigée avec mépris parmi les « sans dents ». La gabegie socialiste dans toute sa splendeur !

  • Le lendemain, il se rendait à CUBA pour s’agenouiller devant l’un des plus grands tyrans et assassins du XXe siècle et lui rendre hommage, j’ai nommé le « Leader Maximo », FIDEL CASTRO : ce tyran sanguinaire a oeuvré pour provoquer une apocalypse nucléaire lors de la fameuse crise des missiles en 1962 ; fait exécuter systématiquement tous ses opposants (soit plusieurs milliers de personnes) ; réduit à l’exil des centaines de milliers d’autres ; et serait même responsable de la mort d’un rival qui lui faisait de l’ombre pour l’incarnation du héros révolutionnaire sud-américain sur la scène internationale, Ernesto Che Guevara ;
    Il a ruiné le pays organisé en régime policier sur le modèle de feue l’URSS !
    Du fait de l’embargo américain, les merveilleux habitants sont plongés depuis maintenant plus de soixante ans dans l’affliction et la misère, vivant de bric et de broc et de petits trafics.
    Il a néammoins remercié et félicité FIDEL pour son oeuvre historique, l’assurant de l’estime, de l’amitié et de l’admiration que lui portait le peuple français. Il a malheureusement oublié de lui parler des « droits de l’homme » (si ce n’est pour lui rappeler que lui-même utilisait en France de méthodes bien plus raffinées avec Christine Taubira et le Syndicat de la Magistrature pour éliminer ses opposants politiques) et du discours qu’il tenait en 2003, lorsque à titre de premier secrétaire du Parti Socialiste, il s’indignait vertement devant les « inhumanités injustifiables du régime castriste, qui bénéficiait de « l’arsenal complet d’une dictature ». Mais le temps, l’argent et le pouvoir modifient le jugement des hommes, nous le savons tous, et particulièrement celui de BOZZO !
  • Le soir, il se retrouvait enfermé dans sa luxueuse chambre d’hôtel avec un homme entré par effraction et ayant échappé à la vigilance des services de sécurité ! Il semblerait que l’homme était pédéraste, venu malgré les risques, féliciter FLANBY pour son action favorable aux Lesbiennes-Gays-Bisexuels-Transexuels et Pédophiles ; leur entretien a duré près d’une heure et le Président n’a pas confié à ses proches conseillers s’il avait du ou non subir des outrages !pognon
  • Enfin, dernière visite caribéenne pour Haïti, ancienne colonie française ; en signe de repentance, il avait dit lors de son discours d’inauguration à Pointe-à-Pitre en s’adressant directement au Président MARTELLY :  » Quand je viendrai à Haïti, j’acquitterai à mon tour la dette que nous avons « .
    C’était là répondre favorablement à l’exigence principale des Haïtiens qui demandent qu’à titre de repentance la république française leur verse 17 milliards d’euros !!!
    Une paille bien sûr dans l’immensité de la dette française !
    Devant la joie des haïtiens voyant déjà se déverser sur leurs têtes cette mane inespérée par le contribuable français, le pantin présidentiel dut faire immédiatement marche arrière en affirmant qu’il avait été mal compris, parlant simplement de repentance morale et non pas de compensation financière.
    Ces retournements successifs provoquèrent un accueil hostile et malsain, des manifestations et des insultes à l’encontre de sa personne sur l’Ile ; on put lire sur les banderoles que les haïtiens réclamaient à FLANBY « de l’argent, et non pas de la repentance morale », alors que d’autres s’amusaient à faire un doigt d’honneur au Prince qui comme d’habitude proposait à toutes les personnes présentes de prendre un ridicule « selfie » avec lui, honneur insigne que beaucoup de refus humiliants essuyés en France n’ont jamais refroidi.doigt honneur
  • Mais le clou du spectacle se produisit lorsqu’il gravit les escaliers pour monter sur l’estrade où il devait prononcer l’un de ses discours moraux inoubliables devant la statue du héros de la révolte des esclaves, Toussaint Louverture ; devant les caméras du monde entier il chuta et tomba, ramassé au sol par le Président haïtien !

Mais voilà, il nous est enfin revenu car beaucoup commençaient à s’impatienter de son absence, car bien plus que l’humour de ses laquais dévoués Laurent Ruquier, Stéphane Guillon ou Nicolas Bedos, son comique éblouissant nous manquait. Il va donc reprendre son combat en faveur de la destruction de l’école laïque de la République et a déjà donné à ses Ministres et au parti socialiste les éléments de paroles qu’il doivent sans cesse répéter sur tous les médias :

  • ceux qui s’opposent à la politique du gouvernement sont des fascistes, des racistes, des antisémites, des islamophobes, des homophobes, des anti-féministes, quasiment des chrétiens quoi !
  • ceux qui s’opposent à la politique pénale généreuse de Christiane Taubira sont des racistes ;
  • ceux qui s’opposent à la réforme des programmes scolaires de Najat Valaud-Belkacem sont des xénophobes et des islamophobes.

Et tout est dit, puisque c’est le seul discours qui se déverse désormais sur nous par la Presse BNP, les chaînes audiovisuelles de service public ou du groupe subventionné CANAL PLUS et ses chroniqueurs militants.
Mais le plus important dans tout cela, c’est que Ségolène a repris désormais sa place de première dame de France dans la représentation officielle de la France à l’étranger (mère des quatre enfants du Président et Ministre de l’Ecologie, elle est plus légitime dans ce rôle que les favorites et maîtresses habituelles !) ; Valérie Trierweiler n’a pas manqué de réagir à cette nouvelle donne


Adieu veau, vache, cochon, couvée

fight sepia traiteUn mimétisme étonnant dans l’expression de la colère et de la haine pour deux atrabilaires qui ne supportent ni contestation ni critique

 

« Où sont les intellectuels, où sont les grandes consciences de ce pays, les hommes et les femmes de culture qui doivent monter au créneau ? Pour dire non. Pour refuser »

 

Pathétique appel à l’aide lancé par Manuel Valls :

  • dirigeant autoritariste et autocrate directement issu des filières franc-maçonnes (son ami intime de lycée, son copain de toujours, son double, son jumeau, Alain BAUER, qui partagea son engagement rocardien dès leur prise de pouvoir de l’UNEF-ID et fut par ailleurs Grand Maître du Grand Orient de France, parrain républicain de son deuxième fils, et conseiller privilégié, grand ordonnateur pour la maçonnerie du Ministère de l’Intérieur, aussi bien sous les gouvernements de gauche que de droite),  et franquistes par sa famille(« Cara al sol »),
  • homme de gauche atlantiste et néo libéral qui eut l’inconscience, par simple passion amoureuse, de renverser plusieurs décennies de politique méthodique et constante de la diplomatie française au service de la paix au Moyen-Orient par sa fameuse déclaration : « par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël »
  • grand dirigeant qui a su préserver et accroître la liberté d’expression de tous ceux qui le soutenaient et partageaient ses idées, tout en interdisant d’expression publique ses adversaires par la grâce et avec la complicité du Président de la section du contentieux du Conseil d’Etat (représentant émérite du lobby juif et du Grand-Orient) en matière administrative,  et du Syndicat de la Magistrature en matière pénale et civile ;
  • de confisquer les quotidiens et hebdomadaires de gauche subventionnés pour les regrouper et les offrir généreusement au groupe ami BERGE – NIEL – PIGASSE,  tous trois utilisant ce levier pour obtenir de l’Etat des prébendes et avantages dérogatoires aux règles du droit commercial et en faveur du communautarisme LGBT dont ils sont issus, en contrepartie d’une ligne éditoriale soumise au gouvernement ;
  • alors que les médias audiovisuels de service public et le groupe Canal Plus, dirigés par d’éminentes personnalités propulsées par le communautarisme « socialo-bobo-gay » déversent sur leurs antennes une propagande orientée directement inspirée par le gouvernement et le parti socialiste par l’entremise de journalistes et d’intervenants issus de la bobitude (Maïtena BIRABEN, Nicolas DOMENACH, Ali BADOU – ancien compagnon de Mazarine PINGEOT, fille de François MITTERRAND -, Elie WISMAN, Antoine DE CAUNES, Jean-Michal APHATIE,  ou la chaîne publique la « 5 » avec Anne-Sophie LAPIX – Anne-Elisabeth LEMOINE – Patrick COHEN, et autres experts-justiciers avançant masqués comme « Zorro » de « C’EST A VOUS » (tels Thierry PECH, Secrétaire Général du rocardien « think thank TERRA NOVA, et ses très progressistes économistes Daniel et Elie COHEN, qui constituent la boîte à outils du PS), mais aussi d’autres « Experts Politiques » comme Roland CAYROL, militant fervent et infatigable, qui sous couvert d’expertise dressent en permanence un panégyrique du socialisme sur le plateau de l’émission,  ou malgré son âge avancé,  il semble bénéficier d’un siège permanent pour surveiller et censurer d’autres invités qui se permettraient de critiquer la ligne officielle !).

à ses amis et à sa caste de privilégiés !

 

Aller plus loin en matière de manipulation de l’opinion publique paraît difficile, puisque toutes les ficelles de ce rideau de fumée de « Aux armes citoyens » et « la Patrie en danger », élevé au rang de psychodrame national, sont désormais éculées et recuites tant elles ont été systématiquement utilisées depuis les années 1980 au nom de la stratégie mitterrandienne mise en oeuvre par les guignols de « SOS RACISME », sont usées jusqu’à la corde !
Que le Président lui-même, dans sa grande offensive « marketing » de reconquête, se met en scène en permanence dans tous les médias écrits et audiovisuels pour exposer sa vie privée trépidante, exhiber ses maîtresses dont le cheptel est sans cesse renouvelé ; son chien « Philae » ; les « chênes » de son parc et leur production de glands ; le plug anal de Paul Mc Carthy ; ses amis intellectuels comme Yannick NOAH, Joey STARR, Geneviève de FONTENAY et son chapeau, Philippe TORRETON (surout connu au titre d’ex de Claire Chazal !), Audrey PULVARD (« ex » d’Arnaud Montebourg), Laurent RUQUIER, Aymeric CARON, Guy BEDOS père  flanqué de son fils Nicolas BEDOS, Jacques WEBER, Pierre ARDITI, Gérald DAHAN, l’impayable couple de « tapettes » théâtrales subventionnées : Jean-Michel RIBES et Olivier PIC, Josiane BALASKO, le couple Julie GAYET et Dominique POLADYLES dont la cérémonie des César nous a appris qu’ils vivaient en concubinage à trois avec un personnage illustre, les émérites Pape DIOUF et Vikash DHORASOO pour les milliardaires du football, le Docteur Serge SIMON pour celle très réduite du rugby, le veule, minable comique Stéphane GUILLON, archétype de l’homme vil, lâche et méprisable (viré de France Inter, il présente la particularité – au nom du principe d’égalité – de refuser dans ses spectacles la présence d’handicapés en chaise roulante et les fait expulser !), et bien sûr les porte-paroles permanents autoproclamés de la communauté juive que sont Bernard-Henri LEVY, Patrick COHEN, et surtout l’innommable Frédéric AZIZA, tous placés sous la haute et bienveillante autorité du plus illustre des intellectuels socialistes, Omnipotent et Omniscient, qui a su recruter les meilleurs cerveaux de leur génération pour les élever au rang de cadres du Parti Socialiste, Jacques ATTALI en Majesté bien sur, cette machine intellectuelle, cette « boîte à idées » dont découlent les brillantes et folles inspirations qui illuminent la doxa socialiste, notamment lorsqu’il les a directement plagiées dans des ouvrages ou des notes de grands penseurs qu’il a pillé sans vergogne pour les utiliser et signer de son nom, sans même les reformuler, dans sa pléthorique production littéraire !

C’est à ces grandes consciences, cette élite culturelle que fait appel Manuel Valls ?

Donc, nous trouvons d’un côté :

  • « l’élite intellectuelle », les « people », les « bobos-gays parisianistes et mondains »,

     » cette « civilisation » française une, élitiste, qui se veut éclat, splendeur, enveloppe, structure ou mieux superstructure, domination, contrainte « 

comme la définissait Fernand BRAUDEL.

  •  et, en-dessous, très en-dessous, dans le gouffre infini du neuvième cercle des enfers, la « piétaille », les « sans grade », « la classe inférieure des affligés », le peuple des « sans dents », la « basse caste des intouchables », les « imbéciles et les débiles », ces « chiens », ces « galeux », ces « pas beaux », ces « racistes, fascistes, antisémites, homophobes, beaufs et sexistes », cette « sous-humanité de rebuts » que l’ Elite des « grandes consciences, des hommes et femmes de culture » doit guider dans ses choix et tenir par la main pour leur indiquer le chemin vers la lumière, le bonheur et  la prospérité progressistes et le « bon choix ! »

Puisque par sa femme il est lié  à cette élite des « people », le Premier Ministre qui en appelle sans cesse aux valeurs maçonniques républicanisées à la sauce Matignon, devrait se remémorer le principe démocratique tout simple défini par l’article 3 de la constitution :

« La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice ».

En aucun cas le principe constitutionnel d’égalité n’attribue de valeur supérieure aux opinions des « people », souvent intermittents du spectacle, d’autant plus lorsqu’ils bénéficient d’un statut dérogatoire au droit commun dont le coût est facturé un milliard d’euros au budget de l’état ; pas plus qu’aux pseudo-journalistes avilis à servir les intérêts électoraux du parti politique au pouvoir, écrivant pour des titres subventionnés par le budget de la nation et profitant pour services rendus de niches fiscales confortables dérogatoires au statut commun des « sans dents »,  qui pourtant nourrissent et entretiennent cette caste parasite.

Vous soutenez la logorrhée méprisante, haineuses, insultante, indigne des valeurs républicaines de Mme TAUBIRA contre un élu de la Nation ; par cette attitude inacceptable vous accréditez au sein de la République laïque l’idée que 99,5% des électeurs français sont « des personnes pauvres, indigentes, moralement, politiquement, culturellement, dont les paroles sont des insultes, qui sont surtout des déchets même de la pensée humaine » et ne devraient donc pas bénéficier du droit de vote !
Alors bien sûr, vous demandez l’aide de vos amis « people » ; mais là aussi, beaucoup sont déçus par vos politiques contradictoires, par le décalage entre vos promesses et l’affligeant constat de la réalité de leur mise en oeuvre.
Tout cela souligné par vos éléments de langage – toujours les mêmes -, psalmodiés et déclinés à l’infini :

  • la laïcité républicaine franc-maçonne cuisinée à toutes les sauces politiciennes sans jamais se donner les moyens de la mettre en oeuvre (votre Ministre de l’Enseignement, bonne à tout faire du gouvernement, n’a-t-elle pas autorisé le port du voile pour les mères participant aux déplacements scolaires, alors qu’il était interdit jusque là !) ;
  • l’anticatholicisme pathologique par votre soutien permanent et résolu aux « Femens » de Georges Soros,  lorsqu’elles investissent et dégradent les lieux de culte catholique, piétinent leurs symbôles et profanent leurs célébrations en urinant sur leurs autels au nom de la laïcité, recevant en remerciement  pour services rendus le statut de réfugiées politiques avec une rapidité qu’il faudra bien un jour tirer au clair, en sus de l’honneur d’incarner la Marianne de la République Française sur les timbres officiels dessinés par un couple de pédérastes proches de la Mairie de Paris et payés avec l’argent public ;
  • ces grands discours creux sur la notion « d’autorité en République » (comme si les dictatures manquaient d’autorité !), accompagnés de coups de menton, de roulements de muscles et menaces contre vos opposants politiques, pourtant élus du peuple comme vous !.

Duplicité dont votre discours témoigne lorsque parallèlement votre Garde des Sceaux indépendantiste et franc-maçonne s’ingénie depuis mai 2012

  • à saper les fondements de la République, son éthique et la morale publique citoyenne pour les détruire,
  • à cliver les citoyens pour provoquer d’incessantes « frictions civiles » qui font oublier aux citoyens de ce pays le désastre économique dans lequel vous les avez plongés, tout en diminuant les revenus et exploser les fiscalités directes et indirectes qui écrasent les classes moyennes, les familles, les retraités et les personnes âgées !
  • à désarmer unilatéralement la République et par là-même exposer les plus faibles et les plus fragiles de notre société contre les voyous, en supprimant la notion de récidive et en remplaçant les peines de prison par le port d’un bracelet électronique sans GPS !
  • A manipuler et inspirer la Justice, réduite au rang de supplétif politique pour éliminer les opposants et d’agent d’entretien du « mur des cons ! »

Et tandis que vous invoquez les bienfaits de « l’esprit du 11 janvier », du « rassemblement et de l’unité de la nation » autour de ses « dirigeants » socialistes, elle insulte avec mépris et humilie du haut de sa suffisance tous ses opposants politiques, même la représentation nationale, tout en reconstruisant et tronquant l’histoire pour servir ses thèses révisionnistes indépendantistes pour nourrir la haine de la France.

Il n’échappe à personne que vous cherchez, par vos déclarations alarmistes, à alimenter les habituels sentiments de peur et de repli  sur soi du pays, qui vous furent si favorables le 11 janvier, afin de rassembler et mobiliser vos sympathisants autour de vous ; alors que le rôle de Mme TAUBIRA, par ses excès et la violence méprisante de son discours, est d’exaspérer les électeurs de droite pour les pousser vers l’extrême droite, vous permettant ainsi d’affaiblir la droite républicaine, ce qui vous permettrait d’apparaître comme le seul recours républicain lorsque l’heure du choix sera venue.

C’est en ce sens que le terme FNPS est pertinent, car il sous-tend des intérêts provisoirement concordants entre ces partis philosophiquement opposés. Car,

ce n’est pas l’intérêt du pays que vous recherchez, mais bel et bien de manière obsessionnelle vos intérêts électoraux et la conservation des avantages de caste que vous avez acquis  pour vous-même et offert à vos alliés LGBT !

Mais, comme le dit le bon sens populaire,

« tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse ! »

ou plus simplement encore :

« A trop jouer avec le feu, on finit par se brûler ! »

Alors, cessez de geindre, de sonner le tocsin et de proclamer la « République en danger » (d’autant plus que vos troupes « femens » ont endommagé les nouvelles cloches de Notre-Dame !)  ;  une majorité d’électeurs vous a bien légalement porté à la tête de l’Etat, vous donnant plus de pouvoirs qu’aucune monarchie absolue ou Empire n’en eût jamais en ce pays ; et vous l’avez utilisé en trahissant le contrat passé avec vos électeurs, en abandonnant tous vos engagements, en méprisant le peuple et en précipitant le pays dans la peine et l’affliction ! Où sont donc vos fiers principes et vos belles paroles, Monsieur VALLS ?
Votre modèle, le Général FRANCO est parvenu à assassiner l’idéal républicain en Espagne parce qu’il bénéficiait de l’alliance et du soutien militaire du fascisme italien et du national socialisme allemand ; et vous, jusqu’où irez-vous et quels alliés seront à vos côtés ?


FLANBY : songe d’un après-midi d’automne

otage-femmesDans la nuit du 16 au 17 avril 2014, dans la ville de CHIBOK au NIGERIA, la secte islamiste BOKO HARAM enleva dans un collège 219 lycéennes qui avaient commis le crime abominable d’être élevées dans la religion chrétienne ; elles devaient être converties à l’islam, puis vendues comme esclaves et mariées à de bons musulmans. Une émotion intense saisit alors le monde, et un mouvement fut crée, « RENDEZ NOUS NOS FILLES », auxquels participèrent des femmes plus ou moins célèbres, au premier rang desquelles la Première Dame des Etats-Unis, Hillary CLINTON, et en FRANCE Christiane TAUBIRA. Le 13 Mai 2014 eut lieu sur le Champ de Mars un rassemblement de « peoples » du monde du cinéma, de la mode et de la politique autour d’Anne HIDALGO, Maire gay-friendly de PARIS, au nombre desquelles Valérie TRIEIWEILLER, femme humiliée, venues marquer leur horreur devant l’enlèvement de ces jeunes filles et le sort qui leur était promis.
Grand Chef de Guerre devant l’Eternel, BOZZO déclara la guerre à BOKO HARAM et envoya sur place des « conseillers » en charge d’aider l’armée nigérianne (qui refuse d’intervenir), et convoqua même à l’Elysée au nom de la FRANCAFRIQUE cinq chefs d’états de la région pour constituer une alliance offensive à laquelle rien de devait résister !. Puis la vie reprit son cours paisible, et Valérie ses bonnes habitudes au BANANA CAFE, lieu de rencontre préféré des homosexuels où elle peut boire tout son saoûl, disputer des matches de boxe avec son ancienne copine Valérie de Senneville, journaliste socialiste objective comme elle, et accessoirement en-cours de divorce du Ministre de l’Economie Michel Sapin, pour finir par s’exhiber sur la piste de danse dans des attitudes provocantes avec des travestis brésiliens serrant de près la grande Dame … Puis plus rien, comme d’habitude l’oubli et le silence …
Mais le 17 octobre 2014 à PARIS, coup de tonnerre : lors d’une prise de parole publique du Chef de l’Etat s’exprimant officiellement à la Tribune au nom de son pays, devant la presse internationale, annonce triomphalement :

« IL y a parfois de bonnes nouvelles, comme celle de la libération des jeunes filles qui avaient été enlevées et qui ont été enfin libérées « .

Stupéfaction et reprise de la « bonne nouvelle » dans tous les médias qui tressent unanimement des louanges au grand libérateur, homme normal et discret, qui sait comment l’on traite avec les terroristes ! … Si l’indice de popularité ne remonte pas après ça !


Et puis, l’obscurité, le silence ! plus rien dans les journaux et sur les ondes : aucune nouvelle de ces pauvres jeunes filles enfin libérées grâce au grand homme !
Les informations, il faut évidemment aller les chercher dans la presse étrangère non censurée qui reprend une déclaration du chef de la secte annonçant qu’il n’existe pas de pourparlers et qu’il n’y en aura pas puisque les jeunes filles, après avoir été converties à l’Islam, avaient été vendues comme esclaves et mariées à de bons musulmans, et accessoirement transformées en bombes humaines contre les ennemis de l’Islam !
Félicitations à la presse française, notamment au groupe BNP – Le Monde, le Nouvel Observateur, Telerama, Les Inrocks (Berge – Niel – Pigasse), tous en affaires professionnelles avec l’Etat français ; à Libération ; à Mediapart, officine barbouzarde trotskiste au service de FLANBY, qui reçoit en retour libre accès aux dossiers des instructions judiciaires menées contre les adversaires politiques ; au Groupe CANAL PLUS, et notamment sa chaîne d’information « I TELE » ou officie Audrey PULVARD, grand soutien gouvernemental ; ainsi évidemment qu’aux chaînes et radios de service public, financées par l’impôt public, mais au service exclusif de la côterie partisane parisienne « socialo bobo gay ».
Parvenir à censurer totalement et à occulter un tel « flop » gigantesque, qui ridiculise et humilie encore une fois le pays et ses dirigeants aux yeux de l’opinion française et du monde entier, c’est tout à fait exceptionnel pour un pays prétendant être celui de la LIBERTE.
Encore aucune réaction des FEMENS, des ministres féministes Christiane TAUBIRA et VALLAUD-BELKACEM, d’Anne HIDALGO le Maire de Paris, de l’ancienne ministre BACHELOT ; seule Valérie TRIERWEILLER s’est fendue de tweets depuis le BANANA CAFE pour dénoncer ce nouveau scandale :


Exhibition publique

gldf Dans son blog franc-maçon, modestement intitulé LA LUMIERE, l’EXPRESS nous apprend avec toute l’emphase nécessaire le ralliement de la GRANDE LOGE DE FRANCE à Christiane TAUBIRA, soeur en maçonnerie, venue plaider sa cause personnelle pour les prochaines échéances électorales sous couvert d’une maçonnerie de combat tout entière tournée vers l’anéantissement du Front National ou de la famille classique (voir l’article de l’EXPRESS)

Parmi les personnalités, l’EXPRESS a relevé la présence d’éminents représentants du parti socialiste, notamment de l’acteur comique Pascal LEGITIMUS, venu chercher des idées pour ses prochains sketches, de l’ancien écrivain Alexandre JARDIN, petit fils de feu le directeur de cabinet de l’éminent homme de gauche et collaborationniste, promoteur de l’amitié franco-allemande que fut Pierre LAVAL, de Pierre JOXE, du sénateur Jean-Pierre SUEUR, de Corinne LEPAGE, et surtout de l’éminent représentant d’EELV, le sénateur Jean-Vincent PLACE, à l’échine si souple pour entrer au gouvernement qu’il est prêt, telle une girouette, à suivre n’importe quel vent dominant, voire pratiquer comme Yves-Saint-Laurent des fellations sous les Ponts de Paris ou subir toutes les sodomies pour parvenir à ses fins,  notamment faire payer aux contribuables le montant des amendes pour les multiples infractions routières commises au volant de son véhicule de fonction du Conseil régional d’Ile-de-France.

Présence tellement appréciée lors de cette convention maçonne publique qu’après le café arrosé de rhum guyanais, les participants ont repris sur le célèbre air d’AZNAVOUR le texte de la chanson « LA TAUBIRA »

Ils sont venus, Ils sont tous là
Dès qu’ils ont entendu ce cri
Elle va parler, Taubira

Ils sont venus Ils sont tous là
Même ceux du sud de la Corée
Y a même Placé, le fils maudit
Avec des contraventions plein les bras


Walvari : le songe d’une nuit d’été trop arrosée !

emblemes_guyane

Ah ! c’est un rêve ! non ! nous n’y consentons point
Victor Hugo

  • La République Populaire Démocratique de la Guyane Taubirienne aurait désormais son drapeau sur lequel est imprimé le portrait de sa Présidente à vie ;
  • Une devise : « Mensonge, Arrogance, Mépris »,
  • Un symbôle : « la machette croisée avec une bouteille de rhum »,
  • Un parti unique : « Walvari »,
  • Une fête nationale allant de pair avec le carnaval de Cayenne, du 11 janvier au 5 mars.
  • Seul l’hymne national serait à déterminer, bien que le « chaud cacao » d’Anny Cordy bénéficie de la préférence présidentielle dans la mesure où il a été transcrit sous forme de poème symphonique par Dieudonné sous le titre « chaud ananas » !

L’assemblée constituante a voté un accord de jumelage avec la République Populaire Démocratique de Corée du Nord, dont le leader charismatique Kim Jong-Un est le modèle de la Présidente Taubira qui envisage d’instituer sur les terres amazoniennes un système familial de succession démocratique de même nature.

 

Republique_Populaire_Democratique_de_Guyane_Taubirienne


De la harangue d’Oswald Baudot au coup d’état politico-mediaco-judiciaire !

smLe SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE, monstre tout droit sorti des entrailles de l’idéologie révolutionnaire soixante-huitarde, a voulu extraire le Magistrat de l’archétype classique issu de la REVOLUTION FRANCAISE, c’est-à-dire un ou une citoyen(ne) neutre, sans passion ni parti pris,  appliquant mécaniquement une loi expression de la volonté populaire majoritaire,  votée par sa représentation parlementaire. Dans le concept révolutionnaire français, nul besoin de magistrats professionnels qui ont durant les siècles monarchiques appliqué une JUSTICE de classe où les traitements infligés différaient en fonction des conditions sociales des mis en cause et de leur appartenance à la noblesse, au tiers état ou au clergé ; des Magistrats élus par le Peuple, issus du Peuple, se devaient d’appliquer les lois pénales de la République, sans qu’interviennent leur sentiment ni leur engagement personnel.
Pour la Justice égalitaire révolutionnaire de 1789, la personnalité et les sentiments du Magistrat sont prohibés : il devait dégager les éléments constitutifs d’une infraction, et lorsque celle-ci était constituée, prononcer la sentence prévue par le Code criminel. Dans un but égalitaire, et afin que chacun soit condamné en fonction de l’infraction commise et non de sa personnalité, de son état de fortune, de sa religion ou de l’influence de sa famille et de ses proches, les circonstances atténuantes ou aggravantes étaient bannies.
Tout au long du XIXeme siècle et de la première partie du XXeme siècle, en raison des changements de régimes politiques, entre monarchie, empire et république, les Magistrats ont insidieusement remis la main sur le procès pénal et par la réintroduction des circonstances atténuantes ou aggravantes, dont les champs d’application furent sans cesse élargis tant dans le nombre des infractions concernées que dans l’appréciation plus ou moins élevées laissée au Juge de minorer ou majorer les peines,  ont réintroduit les principes d’inégalité et d’inéquité dans la justice pénale, tares qui avaient valu aux Parlements d’ancien régime la détestation du peuple et coûté leur tête à nombre de magistrats !
Le SYNDICAT de la MAGISTRATURE a introduit dans notre droit la notion que le MAGISTRAT est un acteur la révolution prolétarienne ; son rôle n’est pas de dire le droit, il est de combattre les tenants et les représentants des castes dominantes pour faire triompher la révolution sociale et politique, quels que fussent les faits objectifs : le pauvre a toujours raison contre le riche, l’ouvrier contre son exploiteur, la femme contre l’homme, l’enfant contre ses parents …
C’est à cette fontaine idéologique qu’ont été abreuvés les jeunes magistrats formés par l’ENM de BORDEAUX ; cette justice idéologique qui confie au magistrat le rôle de COMMISSAIRE DU PEUPLE en charge d’assurer au sein de la société le triomphe de la révolution prolétarienne au prix de l’injustice assumée, est magnifiquement résumée dans un texte, connu sous le nom de « Harangue d’Oswald Baudot », qu’un simple substitut du Procureur de la République prononça devant de jeunes magistrats qui venaient d’être installés au Tribunal de Grande Instance de MARSEILLE, résumé de l’idéologie de classe du SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE dont BAUDOT fut l’un des animateurs (le garde des sceaux Jean Lecanuet voulut le faire citer disciplinairement devant le Conseil Supérieur de la Magistrature, mais il renonça devant la levée de bouclier corporatiste des magistrats ; recul désastreux pour la Justice française, qui renforça le Syndicat de la Magistrature et nous a conduit à la situation que nous connaissons aujourd’hui) Continuez la lecture


Les dimanches de Ville d’Avray !

Algérie - Russie

Algérie – Russie

La qualification de l’équipe de football d’Algérie pour les 1/8emes de finale de la Coupe du Monde, avec seize joueurs bi-nationaux nés et formés en France sur les 23 sélectionnés, fut un moment de liesse intense dans toutes les villes françaises qui à l’issue du match furent envahies par des hordes déchaînées de jeunes maghrébins, insultant et crachant amicalement comme à leur habitude sur tous les symbôles de la République française haïe.

A titre d’exemple parmi tant d’autres, nous pouvons lire dans l’INDEPENDANT, journal de la petite Préfecture viticole audoise de Carcassonne, le récit en date du 28 juin 2014 par le journaliste Yannick Bonnefoy de cette soirée mémorable,

Vendredi, à 1 h 15, une grosse bagarre a éclaté place Davilla entre soixante-dix supporters et des paras du 3e RPIMa…

Sitôt la qualification de l’Algérie acquise pour les 8es de finale de la Coupe du monde de football au Brésil, après son match nul (1-1) face à la Russie, jeudi soir, les supporters des ‘Fennecs’ ont manifesté bruyamment leur joie en défilant dans les rues de Carcassonne, klaxons tonitruants et drapeaux déployés dans des cortèges de voitures. Il était alors minuit passé…

Place Carnot, pas moins de 130 véhicules auraient été comptabilisés par les forces de l’ordre. Plus de 150 voitures au plus fort de la soirée… Une joie légitime, qui a pourtant viré au pugilat à hauteur de la place Davilla, entre une douzaine de jeunes parachutistes du ‘3’ qui passaient, selon nos informations, une soirée avec leurs compagnes au restaurant de L’art de Vivre, et près d’une centaine de supporters de l’Algérie.

D’après nos renseignements, c’est vers 1 h 15 que ce déchaînement de violences a débuté. Les ‘paras’ étaient alors devant le restaurant, lorsqu’un échange de menaces et d’insultes a fusé de part et d’autre. Un premier épisode verbal, très rapidement suivi par des échanges de coups. « Tout s’est passé très vite lorsqu’un militaire a été fauché par un véhicule. Là, plusieurs voitures du cortège se sont arrêtées et leurs occupants (une soixantaine, Ndlr) ont commencé à encercler les ‘paras’. Avant de s’en prendre au mobilier de la terrasse extérieure du restaurant pour le jeter contre les vitrines et l’éclairage de la façade, ainsi que sur les militaires », témoigne un des responsables de L’art de Vivre.

Des barres de fer et des battes de base-ball auraient même été utilisées lors de la correction infligée aux ‘paras’. « J’ai appelé la police et ils sont rapidement intervenus. Mais ils n’étaient pas assez nombreux (ils n’étaient que quatorze fonctionnaires pour gérer la situation, Ndlr) ». Sept plaintes déposées par les victimes… Au final, six soldats ont été plus ou moins légèrement blessés (arcade, nez, pommette, etc…) et transportés aux urgences, d’où ils ont pu sortir depuis.

En parallèle, les fonctionnaires de police sont parvenus à identifier le véhicule qui avait fauché l’un des ‘paras’ avant que la bagarre n’éclate. Interpellé, ce Carcassonnais de 19 ans, résidant à Ozanam, a été interpellé à 1 h 45, et placé en garde à vue. Remis en liberté, il sera jugé devant le tribunal correctionnel le 3 octobre. Hier après-midi, les responsables du restaurant de la place Davilla et les six militaires blessés ont déposé plainte au poste de police. Une enquête est actuellement en cours.

Et comment ne pas se réjouir d’un tel succès ?
Renverser puis rouler en voiture sur un parachutiste, agresser douze militaires français à un contre dix, c’est un geste de liesse populaire bien pardonnable un soir de victoire de l’Algérie, au même titre que brûler les drapeaux français ou siffler la Marseillaise ! Et puis, le Syndicat de la Magistrature ne peut tout faire, et le rôle dévolu à la Justice par sa Ministre est d’éliminer politiquement SARKOZY pour le rendre inéligible par n’importe quel moyen en 2017 ! Alors les paras, qu’ils aillent périr au MALI ou en CENTRAFRIQUE pour la grandeur de FLANBY, des tarlouzes pédophiles, des tafioles sodomites, des bobos dégénérés qui à l’instar de la gagneuse de Pierre Bergé, le défunt YSL, sont des adeptes enragés de la fellation stakhanoviste en série sous les ponts de Paris aux maghrébins, bi-nationaux ou non !  » (sources : « Yves Saint-Laurent, mauvais garçon » de Marie-Dominique Lelièvre, Editions Flammarion)

p / Christine T…, créatrice et présidente d’honneur à vie du Parti indépendantiste Walvari pour une Guyane libre, lord-protectrice de la Justice servile et indépendante, Promotrice du Syndicat de la Magistrature et du « Mur des Cons », « addict » aux bracelet électroniques et toute peine de substitution à la Prison.

Blague de potache, bien entendu !


Syndicat de la Magistrature arme ultime de Flanby !

Commissaires politiques socialistes sous statut de magistrats

Commissaires politiques socialistes sous statut de magistrats

Aujourd’hui, pour la première fois sous la République française, un ancien Président de la République a été placé sous le régime de la garde-à-vue,  « son honneur livré aux chiens » pour une affaire initiée à partir d’écoutes téléphoniques illégales, qui attise si tant est que cela soit encore possible la détestation et le dégoût pour les politiques dévoyés, les Magistrats félons politisés  et bien sûr les médias qui ne révèlent les faits que pour la partie utile à leur militantisme politique et à la manipulation de l’opinion qui reste leur coeur de métier.

Dans une République irréprochable où le Président est le garant de l’indépendance de la Justice, et sans vouloir intervenir quant au fond du dossier, il est une évidence qui n’est pas contestable et ne peut échapper à quiconque : les magistrats en charge de l’instruction des « affaires » contre l’ancien Président de la République sont systématiquement des proches ou des militants du Parti Socialiste, appartenant tous au Syndicat de la Magistrature. Ainsi, comme oublient bien entendu de la préciser les médias, le Juge Instructeur du Parquet financier en charge de cette affaire, qui a fait placer en garde-à-vue l’ancien Président de la République est Claire THEPAUD, ex-Présidente et membre très active du Syndicat de la Magistrature, auteur du « Mur des Cons » et militante connue pour son extrêmisme de gauche et sa passion militante aussi hystérique qu’Inna Shevchenko (sur une plaquette de Clément Schouler, Vice-Président du Syndicat de la Magistrature destinée à instruire les immigrés sur les contrôles d’identité, elle avait fait représenter les Policiers, qui ne l’ont pas oublié,  avec une tête de porc). La plaquette est toujours en vente d’ailleurs.
En 2007 et 2012, les Magistrats affiliés à ce syndicat d’agitation-propagande de gauche sont haineusement intervenus dans le débat des campagnes électorales pour appeler à barrer la route par n’importe quel moyen au candidat Nicolas Sarkozy ; ce sont eux qui prétendent maintenant le juger objectivement et mettre un terme à sa carrière politique !!!  Et TAUBIRA qui fanfaronne sur l’indépendance de la justice alors que les membres du Syndicat de la Magistrature cannibalisent la plupart des postes de son Cabinet et dirigent en son nom la politique pénale du pays !!!
Voir dans VALEURS ACTUELLES du 2.07.2014 l’article fort éclarant d’Eric BRUNET sur les dessous du complot séditieux ourdi par BOZZO et TAUBIRA avec le SYNDICAT de la MAGISTRATURE afin d’abattre leur ennemi commun !
Les auteurs de ce coup de force sont connus ; ils sont minoritaires au sein d’un corps de magistrats exemplaires et soucieux du bien public qui ne les suit pas. Mais confortés par un pouvoir politique sectaire et malfaisant qui les soutient avec pour mission d’éliminer ses adversaires politiques et les empêcher de se présenter devant le suffrage universel, ils abusent du statut d’indépendance des magistrats et de leur irresponsabilité dans l’accomplissement de leurs missions pour commettre les pires débordements sectaires tout en prétendant échapper à toute mise en cause.

Malheureuse justice française ! Que Dieu, le Diable, la déesse de la raison ou le Grand architecte de l’univers prennent pitié de toi lorsque sonnera l’heure de la repentance et de l’expiation pour ceux parmi les tiens qui ont comploté contre la nation, dévoyé la démocratie, sali l’honneur du pays, trahi la constitution et les lois de la République ! 
Quant à FLANBY, le grand inspirateur de tout ce manège,  qui prétend se débarrasser ainsi d’un adversaire très dangereux pour 2017,  il a enfin procédé à la plus profonde réforme politique mise en oeuvre depuis mai 2012 et réagit ainsi vigoureusement au déclin historique du pays qu’il a initié dans tous les domaines de la vie publique (et privée !) : il a changé ses lunettes !.
Il a opté cette fois, alors que la sécurité sociale limite le montant des remboursements pour les lunettes de Mme et Mr Tout le Monde,  pour des montures d’une grande marque de luxe danoise, « faites pour durer », ce qui justifie leur prix exhorbitant ! Mais enfin, c’est bien bien la preuve irréfutable, bien que tardive,  que LE CHANGEMENT, C’EST MAINTENANT !