Et Najat se retrouva tristement piégée sur son propre plateau de télévision !

Ils devaient choisir entre le déshonneur et la guerre. Ils ont choisi le déshonneur, et ils auront la guerre.

— Winston Churchill, commentaires sur les accords de Munich The Times, 7 Novembre 1938.

BarakaCity

Idriss Sihamedi, fondateur et président de l’ONG salafiste BarakaCity

Ce n’est pas révéler un secret que de constater pragmatiquement que les sept chaînes de télévision et les cinq stations de radio de service public, financées par l’impôt,  ont été patiemment infiltrées par des militants de gauche déguisés en « journalistes » ou autres « experts », recrutés essentiellement sur des critères d’activisme politique au sein des  communautarismes LGBT, franc-maçons ou juifs, le milieu de la  « bien-pensance »,  avec la mission primordiale de participer  à la propagande élyséenne et aux manipulations mentales menées pour maintenir quel qu’en soit le prix, un parti politique, ses satellites et ses affidés au pouvoir.

Le Groupe CANAL PLUS, voulu – crée et dirigé par les socialistes, en la personne d’abord de l’ami d’enfance personnel de François Mitterrand, André Rousselet, devenu à la fois son conseiller politique et exécuteur testamentaire,  fut dès 1984 subventionné par l’État lorsqu’il connut  des difficultés financières mettant sa survie en cause ; son fils spirituel, Pierre Lescure (socialiste investi, désormais Président du Festival de Cannes et chroniqueur de l’émission politique « C’est à vous » avec Patrick Cohen sur la « 5 »), continua sur la même voie et créa avec un directeur des programmes talentueux,  Alain De Greef, cette chaîne dévolue à la culture de gauche et aux « Bobos » .

Mais à vouloir toujours trop en faire dans la démesure pour satisfaire ses donneurs d’ordre politiques, on passa de l’humour décapant de Coluche, des Nuls et des Guignols de l’Info à la médiocrité des Stéphane Guillon, Yann Barthes, Anne-Sophie Lapix, Maïtena Biraben, Nicolas Domenach dont le discours exclusivement politique n’eut d’autre finalité que de persécuter, stigmatiser, éliminer du monde audiovisuel après en avoir travesti le discours et la pensée,  tout opposant à cette pensée unique qu’ils incarnent et dont ils sont les gardiens du dogme.

Malgré ses difficultés financières, les désabonnements liés à ce discours politique univoque et sans nuance, ces permanentes campagnes de haine, de chasse aux sorcières, et d’humiliation des hérétiques de la pensée unique et la difficile reprise en main que doit mener à bien son nouveau propriétaire pour nettoyer enfin les « écuries d’Augias » et renvoyer ces militants vers des chaînes publiques, comme la « 5 », qui seront  toujours heureuses de les accueillir, le malaise persiste et le discours bien-pensant règne sans partage

Alors que les extrêmistes féministes du gouvernement, telles Christiane TAUBIRA et Najat VALLAUD-BELKACEM, avaient bénéficié d’une promotion scandaleuse (elles sont présentes quasiment quotidiennement sur la chaîne !) et bien mises en valeur dans le documentaire de Cyrille ELDIN, « Macho Politico », consacré au « machisme en politique », les bi-nationaux franco-marocains étaient à l’honneur ce dimanche sur la chaîne « bobos » ;
Najat Valaud-Belkacem s’exhibait, comme à son habitude, sur les plateaux de Canal Plus dont les clés lui ont été remises pour les utiliser à son gré. Comme elle n’a rien à dire, elle abusait de son séducteur sourire et de la blancheur d’albâtre de ses dents.
Pour la recevoir, son compatriote Ali Badou, homme de qualité pourtant,  mais devant surtout son brillant parcours sur la chaîne à son passé d’ex de Mazarine Pingeot et sa qualité de père des petits-enfants MITTERRAND, avait sorti le grand jeu en consacrant un reportage de 15 minutes à une soit-disant « ONG Islamiste », BARAKACITY,  dont l’un des membres, Moussa Ibn Yacoubi, a été arrêté au Bengladesh pour complot islamiste et croupit en prison.
Ces ennemis de notre République, qui aspirent à saper ses fondements pour la détruire,  ont décrété qu’il nous appartenait de faire libérer ce militant, bi-national également,  converti à l’Islam il y a dix ans !

Présente sur le plateau, Najat a écouté attentivement le Président de cette ONG, Idriss SIHAMEDI, proclamer que comme tout bon musulman modéré, il ne serrait pas la main des femmes et refusait de condamner DAESH.

Le silence gêné,  puis la réaction modérée de NAJAT à ces propos provocateurs n’ont pas plu, et elle est actuellement sévèrement mise en cause sur les réseaux sociaux, à titre de membre éminent du gouvernement,  pour la tiédeur de son discours et la mollesse de ses réactions face à ces agressions. Mais ce n’est pas grave, un grand sourire, et tout s’arrangera ; entre bi-nationaux franco-marocains et islamistes militants, on ne va pas se fâcher quand même alors qu’on partage le même livre sacré !

Malgré les deux cent morts innocents de l’année 2015 et l’état d’urgence, ils partagent l’opinion de Ruquier, Yann Barthes et Yann Moix que « la France n’est pas un pays judéo-chrétien de race blanche », mais va être convertie par le meurtre et l’assassinat à l’Islam radical  puisque comme Yann Moix le concède sur le plateau de Ruquier, c’est la marche de l’histoire et il faut savoir l’accepter !


La « novlangue », anthologie sémantique socialiste

clown_triste250Dans son opus encyclopédique de 660 pages :

« JAMAIS SANS MA NOVLANGUE » – Le décodeur de poche : vade-mecum de la propagande (« pédagogie) au XXIe siècle

Frederic Mathieu nous offre les clés pour appréhender cette langue révolutionnaire que l’Education Nationale et le Parti Socialiste ont généreusement légué à la Nation, trésor sémantique dont les féministe Sandrine Mazetier, Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale, et les Ministres Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem sont les pratiquantes et érudites les plus incontestatbles, aux côtés de Michèle Delaunay, ancienne secrétaire d’état aux personnes âgées,

Pour donner la traduction novlangue des termes anciens et obsolètes en socialie : Abjuration, apostasie, renonciation, trahison (politique),  Frédéric Mathieu ne fournit qu’un seul équivalent socialiste : « Rupture, synonyme de changement »,

qu’il illustre d’une citation fascinante de BOZZO, tellement ridicule qu’il s’autorise  un commentaire personnel :

La seule rupture que Nicolas Sarkozy aura en définitive réussie, c’est celle de ses promesses.
— François Hollande, article de presse, 2008.

Et l’auteur de préciser : Avouons que venant de lui, la citation de manque pas d’ironie !

Pour rappel article « Sandrine Mazetier, la folie des grandeurs »


« Le vent nous portera » – Noir Désir

brollyEt je m’en vais 
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à laFeuille morte.

 

Magnifique leçon d’opportunisme politique caractéristique de l’amateurisme de ce gouvernement, dont les avis varient diamétralement en fonction des publics auxquels ils s’adressent.
Considéré comme libéral au sein du Parti Socialiste, Manuel VALLS avait pris des positions très abruptes, dans la lignée de Christiane TAUBIRA et Najat VALLAUD-BELKACEM en faveur du « Mariage pour tous », de la « Gestation pour Autrui » et de la « Procréation Médicalement Assistée »
Es qualité de porte-parole du candidat à la Présidentielle François HOLLANDE, il déclarait dans la revue homosexuelle de son ami Pierre BERGE (riche de l’héritage de son amant Yves Saint Laurent, et leader intellectuel et financier de la cause LGBT) :

Question :  » Justement, dernièrement, il y a eu un débat au PS sur la gestation pour autrui (GPA), avec deux groupes qui se sont opposés. Le débat a été finalement tranché par la négative. Quelle était votre position sur le sujet?
Manuel Valls : « Il y a eu un débat, effectivement, au sein des instances du PS, sur la base du rapport présenté par Najat Belkacem. Je n’y étais pas, pour des raisons d’agenda. En réalité, ce débat a laissé en partie un goût amer, car je crois qu’il n’a pas été suffisamment approfondi. Le rapport est de très grande qualité, mais j’ai l’impression que nous avons tranché un peu vite. Aujourd’hui, les nouvelles techniques permettent cette gestation pour autrui, et il y a des possibilités d’y recourir légalement dans des pays voisins. De ce point de vue, je considère que cela doit concerner toute forme de couples, mais il faut qu’il y ait des règles précises qui encadrent la GPA, car elle soulève de nombreuses interrogations. Le droit à l’enfant ne peut ni remplacer ni primer sur l’intérêt de l’enfant. Je considère que le débat intellectuel, philosophique concernant la famille n’est pas un débat anodin, et qu’on a intérêt à le mener jusqu’au bout. Car la GPA repousse les barrières qui encadrent la procréation assistée, et il y a le problème de la transaction financière avec des femmes souvent pauvres. Je comprends que certains au PS aient peur d’une dérive vers une marchandisation du corps des femmes qui pourrait se révéler immaîtrisable. Mais au-delà de ces précautions, c’est une évolution qui est incontournable, à condition qu’elle soit encadrée. Contrairement à ce que disent ceux qui sont par principe hostiles à la GPA, je crois que si celle-ci est maîtrisée, elle est acceptable, et j’y suis donc favorable. À terme, je suis favorable à une évolution législative, mais contrairement au mariage, ce n’est pas la position du PS. »

 Propos recueillis par Marc Endeweld, et publiés dans le numéro 166 de la revue TETU de Mai 2011 (lire l’article)

La girouette

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ! » Edgar Faure

Devenu Premier Ministre, à la veille d’une manifestation de la « MANIF pour TOUS » contre GPA et PMA, il donne le 2.10.2014 une interview au journal LA CROIX où il défend des positions diamétralement opposées et se veut leader charismatique d’une croisade européenne contre cette marchandisation du corps de la femme et l’aliénation commerciale du sentiment maternel, telles qu’elle sont pronées par Pierre BERGE.

« L’un des motifs de la mobilisation est la gestation pour autrui. L’interdit de cette pratique en France est-il à vos yeux fondamental ? »
M. V : Il faut affirmer des positions claires : la GPA est et sera interdite en France. C’est le choix très ferme du président de la République et de son gouvernement. La France n’a jamais varié sur ce sujet. Elle est opposée à la légalisation de la GPA qui est, il faut le dire, une pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes.
La GPA est légale dans d’autres pays. Dès lors, la France peut-elle lutter seule ?
M. V: Non. Il faut rappeler la responsabilité de tous les États dans la lutte contre la commercialisation des êtres humains. La France entend promouvoir une initiative internationale qui pourrait aboutir, par exemple, à ce que les pays qui autorisent la GPA n’accordent pas le bénéfice de ce mode de procréation aux ressortissants des pays qui l’interdisent.
À la demande du président de la République, Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères, prendra dans les semaines qui viennent des initiatives pour trouver le cadre approprié. C’est une action de long terme.

Lire l’article du quotidien LA CROIX

La manière injuste et brutale, humainement intolérable, démocratiquement insupportable  dont le « Caudillo des Ulis » a traité, noyauté le mouvement inorganisé de LA MANIF POUR TOUS, manipulé l’opinion avec la Presse BERGE et les médias de service public et du groupe des bobos homosexuels  Canal Plus,  créé des incidents par l’intermédiaire des associations subventionnées LGBT de Pierre BERGE (LGBT – ACT’UP – FEMENS – SOS RACISME) puis violemment réprimé et gazé les familles (parents et enfants) qui manifestaient contre la mariage pour tous est significatif de la totale absence de scrupule et de morale du personnage. Même si CLEMENCEAU, son maître franc-maçon en politique avait donné l’exemple en faisant tirer la troupe sur les viticulteurs manifestant en 1907 en Languedoc et tuant deux enfants, il est des lâchetés et de basses manoeuvres qui salissent à jamais l’action d’un homme politique !
En fonction des grands principes corréziens définis par Henri QUEILLE et appliqués par les deux Présidents, Jacques CHIRAC puis François HOLLANDE qui en ont été les plus zélés serviteurs au point de faire reculer leur pays dans l’impuissance et un marasme jusque là inconnus,  « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ! ».


Renaissance sur le service public télévisuel du fantôme d’une théorie qui n’existe pas !

genresCette très chère Najat, surprotégée par la Presse BNP et tous les médias de la gauche jocrisse et bien-pensante (chaînes service public financées par tous les contribuables, groupe CANAL PLUS et ses chaînes BOBO) qui font actuellement tous campagne en sa faveur à titre de bouclier présidentiel, est paraît-il très éprouvée par les « Une » de certains médias qui doutent de ses capacités au poste dont elle vient d’hériter.

 Valeurs Acutelles : « L’ayatollah », enquête sur la ministre de la Rééducation Nationale 

Minute : Une marocaine musulmane à l’éducation nationale, « La provocation Vallaud-Belkacem »

Rien de bien transgressif comparé aux campagnes assassines et charognardes, à l’inlassable curée orchestrés par cette même Presse devenue si morale et protectrice avec les « peoples tafioles » de la gauche caviar contre la personne physique et la vie privée de l’ancien Président pendant les cinq années de son mandat !

Après avoir tenté l’introduction de la « théorie des genres » dans l’enseignement dispensé aux enfants avec l’ABCD de l’EGALITE dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, puis avoir osé prétendre devant la colère des parents : « La théorie des genres, ça n’existe pas, ça n’existe pas », voila que le principal média de service public, dans son journal de 20 heures, en remet une couche pour nous prouver tout le bien-fondé de cette théorie, conclue rappelons-le par le suicide de l’un des deux enfants utilisés pour l’expérimentation par le concepteur de la théorie ! Mais ça n’existe, Najat vous le dit : passez votre chemin, il n’y a rien à voir, c’est une rumeur !

 

 


Najat, Janus ministériel à deux visages !

« Elle s’appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là. Elle doit assumer son identité et en être fière. »
Ségolène Royal

L'énigme

La femme aux deux visages

Quelle est-elle vraiment ?
Au Maroc, son pays de naissance et de coeur, où elle a vécu jusqu’à l’âge de quatre ans, c’est une femme soumise comme les autres,  musulmane, voilée, docile et silencieuse, acceptant sans révolte que Boris VALLAUD doive se convertir à l’Islam pour l’épouser et que l’homosexualité soit encore de nos jours poursuivie et condamnée comme délit pénal ;
En France, désinhibée, belle et provocante dans ses tenues de haute couture, franc-maçonne, laïque, alliée des « femens » pour outrager les lieux de culte catholique,  combattante du « Mariage pour tous », de la Gestation pour Autrui, de la Procréation Médicalement Assistée, c’est une féministe ultra, adepte de l’enseignement de la « théorie des genres » dans les écoles maternelles avec son ABC de l’EGALITE, qui a fait voter une loi pénalisant les adultes majeurs clients des prostituées consentantes
Au titre de Ministre de l’Education auquel elle accède sans autre expérience que celle d’assistante parlementaire, puis de Ministre des droits de la femme, elle souhaite que l’école s’attaque aux stéréotypes « inculqués » par les parents aux enfants en matière de différenciation filles-garçons, alors qu’elle-même élève ses propres enfants dans le respect des stéréotypes les plus éculés de l’Islam. Certainement promue trop jeune et sans expérience,  à des postes éminents, en raison de son charisme, de son charme et de son sourire permanent et apaisant qui excusent les énormités qu’elle peut proférer, mais surtout à titre de représentante de la bien-pensante « diversité » culturelle qui, après un bac ES, lui a ouvert les portes de Sciences Po grâce au recrutement par la troisième voie, la fameuse « discrimination positive » réservée aux enfants issus de l’immigration. Par contre, deux échecs à l’ENA qui n’a pas de concours réservé !
Elle n’a conduit aucune réflexion personnelle, produit le moindre mémoire sur l’Education Nationale telle qu’elle souhaiterait la voir évoluer ; en conséquence, elle promeut la philosophie libertaire de ses mentors, Vincent Peillon et Christiane Taubira, et suivra sans discuter les instructions des syndicats enseignants.
Une chose est sure cependant, elle ne dérangera pas la quiétude sociale-libérale du gouvernement par ses frasques et sera toujours d’accord avec la politique voulue par le Président de la République, même si elle implique des virages à 180° et des contradictions totales en-cours de mandat ! Elle aura toujours son sourire éclatant et la blancheur de ses dents pour faire front à ses détracteurs. Non, le danger qui la guette à ce poste très exposé, c’est un excès de transparence, un manque d’expérience, de compétence et de personnalité pour cette mission éminente, car l’obsession des seules égalité « filles-garçons », et formations obligatoires de nos enfants à la « théorie des genres » constituent un socle bien trop étroit et clivant pour un programme d’action ministériel dans l’éducation nationale. Elle ne pourra se limiter à répéter comme un perroquet les sermons maçonniques de Manuel Valls,  Vincent Peillon, Christiane Taubira ou de son mari Boris Vallaud pour formater et contrôler les cerveaux de nos enfants, ni s’abriter éternellement derrière son charisme ravageur pour répondre aux inquiétudes des parents.

 

Si Christiane TAUBIRA, qui a présenté et défendu la loi sur "Le mariage pour tous" devant la représentation nationale, a monopolisé l'attention durant le premier semestre 2013, Najat VALLAUD-BELKACEM a su par son extrêmisme et sa volonté de déchirer le tissu national, devenir la championne de l'enseignement de la Théorie des Genres dans les écoles de la République Française.
Son obstination lui a valu plusieurs surnoms peu amènes, tels que «Khmère rose», «idéologue du genre», «égérie des ABCD de l'égalité»… 
Elle lui a également attiré la réputation de menteuse patentée et cynique, tant ses changements de cap en fonction des circonstances, sont indécents !
Le 11 août 2011, à titre de secrétaire nationale du PS en charge des questions de société, elle déclarait sur "20 Minutes.fr" à la question posée :

En quoi la «théorie du genre» peut-elle aider à changer la société ?
« La théorie du genre, qui explique «l’identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets. » Lire l’intégralité du document

Le 6 juin 2013, alors que sa volonté d'imposer l'enseignement de la "théorie des genres" au moyen de "l'ABC de l'Egalité" de manière subreptice dans le cadre du projet d' Aménagement des Heures scolaires, provoque une violente réaction de rejet des parents d'élèves, elle fait preuve de son cynisme le plus total et d'une incroyable impudence , en affirmant publiquement lors d'un débat télévisé :

« La théorie du genre n’existe pas »


« Qui voit SEIN voit sa fin ! »

Droit dans la tempête !

 » Qui voit SEIN voit sa fin », prévient le dicton marin breton !

L’Ile de Sein, FLANBY l’a bien vue ce 25.08, en pleine tempête en sus, lors d’une mémorable crise gouvernementale ! Il a ainsi pu participer à « l’Ice Bucket Challenge« , à la remorque du Président OBAMA comme d’habitude ! Il a lui -même mis en scène les reportages en direct des chaînes d’information : il a refusé le parapluie car il voulait s’incarner en résistant héroïque, tête nue, droit et stoïque face à la tempête, roc inoxydable que rien n’atteint !. Comme d’habitude, il s’est ridiculisé, avec ses lunettes embuées l’empêchant de voir correctement, ses hésitations et ses difficultés pour lire un discours préparé par d’autres dont la pluie effaçait les caractères !

 

Mais par ailleurs, avec l’annonce du gouvernement VALLS II, on doit avouer qu’il a gagné en cohérence et en lisibilité : il a débauché chez « son véritable ennemi, la finance ! », le banquier énarque Emmanuel MACRON, Gérant associé de la Banque Rotschild, en le faisant passer du statut de conseiller présidentiel à celui de Ministre de l’Economie !!! Lorsque par ailleurs le banquier Matthieu PIGASSE, énarque et gérant associé à la banque LAZARD, tient avec ses associés, le pervers et cacochyme Pierre BERGE, le Rastignac des affaires Xavier NIEL, PDG de FREE, toute la Presse de gauche avec leur groupe BNP : les Inrocks, Le Monde, Le Nouvel Observateur, Telerama, et bientôt Libération et le chaîne d’information LCI pour lesquelles il a présenté des offres de rachat, et bien entendu toute la presse homosexuelle, fond de commerce traditionnel, avec Le Gai Pied et tant d’autres, qui leur offre un considérable moyen de pression sur le gouvernement pour avantager leurs affaires personnelles face à la concurrence, on ne peut que constater qu’effectivement  » le seul adversaire de Flanby, la finance ! » tient des positions extrêmement solides et dominantes au sein de son administration. En épargant TAUBIRA et en promouvant Najat VALAUD-BELKACEM, il a conservé nos espoirs en de franches rigolades à venir. Dans FIGAROVOX ce matin, Philippe BILGER, ancien haut magistrat, pro-hollande aux dernières élections présidentielles, pose la question « Christine TAUBIRA est-elle intouchable ? » Dans la mesure ou personne n’est aussi intellectuellement malhonnête, cynique, arrogant et dénué de scrupules moraux que l’indépendantiste guyanaise pour manipuler et communautariser la Justice républicaine, au profit d’un parti politique avec le concours du Syndicat de la Magistrature, on ne peut que répondre « oui ». Après les basses manoeuvres avec le Syndicat maison du « Mur des Cons » et les mensonges publiquement formulés pour respecter la feuille de route de son patron : neutraliser quel qu’en soit le prix et les méthodes employées, SARKOZY pour les élections présidentielles de 2017, elle est effectivement intouchable ! Si elle parle (et elle ne manquera pas de le faire si elle estime devoir régler des comptes) que n’apprendrait-on pas ? « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette ! ». Et puis, nous avons maintenant la franc-maçonne franco-marocaine Najat BELKACEM à l’Education Nationale ; armée de son sourire solaire éclairé par l’éclat de sa dentition carnassière, cette arriviste béni oui-oui dont toute l’action s’est limitée dans sa jeune carrière à approuver et glorifier les prises de position de ses aînés et à jouer les serpilières dégoulinantes de bons sentiments, va maintenant pouvoir nous prouver ce dont elle est capable. Pour le mariage pour tous, elle fut une propagandiste hystérique et haineuse, allant jusque dans des établissements scolaires laïques promouvoir la bonne parole avec des associations LGBT subventionnées ; elle eut l’immense honneur de représenter à MONTPELLIER le gouvernement à l’occasion du premier mariage homosexuel en France.

Fanatique, elle persiste à militer pour la GPA et la PMA dans notre pays, malgré les dégâts que la « Gestation pour Autrui » a causé aux Philippines et en Grande-Bretagne où des couples qui avaient payé des mères porteuses ont refusé les enfants nés de ce sordide commerce au motif qu’ils souffraient de malformations physiques ou mentales ! Elle est en sus, avec Vincent PEILLON, l’égérie et promotrice de l’enseignement de la THEORIE DES GENRES dans les écoles de la République avec son fameux « ABC de l’Egalité » ; cette expérience avait été interrompue par Benoît HAMON, mais dès lors qu’elle a pris ses fonctions, elle va pouvoir la généraliser dans tous les établissements du pays !

Triomphe personnel de FLANBY qui s’il a du accompagner son premier-ministre sur la voie du reniement économique et d’abandon de toutes ses promesses, a pu maintenir en place les deux repoussoirs que sont pour l’opinion Christiane TAUBIRA et Najat BELKACEM.