Et Claudine DUPONT sauva la FRANCE !

Informée très officieusement que par la grâce infinie de sa jeunesse rayonnante, la blancheur de ses dents, son éternel sourire, l’importance du vote musulman en FRANCE, et son incompétence radieuse doublée d’une exceptionnelle maîtrise de la langue de bois, elle allait hériter du titre envié de Directrice de campagne du candidat à sa propre réélection présidentielle, BOZZO, Claudine DUPONT a immédiatement chargé le service central d’inspection du ministère de l’éducation nationale, qui lui dicte sa politique, de lui soumettre des idées novatrices utiles au succès de leur favori.

ecole_etat_vichy

Les Inspecteurs d’histoire lui ont rappelé que le Maréchal PETAIN, vainqueur de VERDUN, qui avait obtenu en 1940 l’appui des députés socialistes qui lui accordèrent les pleins pouvoirs, et notamment celui de rédiger une nouvelle constitution adaptée à ses besoins, avait bénéficié d’un soutien populaire quasiment unique dans notre histoire récente. Il s’appuyait sur des idées simples, notamment en matière d’éducation : c’est ainsi que tous les enfants portaient une blouse grise, et étaient rassemblés tous les matins dans la cour de leur établissement pour la cérémonie du lever du drapeau à l’occasion de laquelle ils chantaient l’Hymne du Maréchal, le fameux « Maréchal nous voilà » pour dire toute leur affection et leur espoir au vieillard providentiel, qui comme BOZZO-le-CLOWN et le Caudilleto d’EVRY,  avaient fait don de leur personne au pays.

Reprendre cette idée pour l’occasion paraît excellente à Claudine ; alors, pour l’adapter à la modernité, elle a décidé que le clip de campagne tournerait autour de ce thème ; mais faute de socialistes historiques comme Pierre LAVAL, Marcel DEAT, Jacques DORIOT ou Joseph DARNAND pour magnifier l’oeuvre du quinquennat, ce sont les grandes figures 2012-2017 qui seront mises en avant : le vice-président d’abord, Pierre BERGE, qui imposa le mariage gay, la pma et la gpa, mais aussi réussit à acquérir pour une somme symbolique avec ses affidés milliardaires Xavier NIEL (de FREE) et Mathieu PIGASSE (Banque LAZARD) la presse de gauche en faillite (le Monde, le Monde diplomatique, l’Obs, les Inrocks, Telerama, la Vie, Courrier International, le Huffington Post, etc …) en les réduisant au rôle de feuilles de propagande du gouvernement, tout en les faisant vivre avec l’argent des subventions publiques versées par le Ministère de la Culture ! Mais aussi évidemment les chefs de gouvernement incompétents qui ont précipité le pays dans l’abîme, les ministres de la république bananière allant quémander auprès le l’ambassadeur qatari des gratifications mensuelles pour infléchir la politique gouvernementale en faveur de son pays ; les féministes intégristes, telles la Maire des Parisiens, impliquées dans la création de la Novlangue socialiste ; les dirigeants socialistes ripoux et repris de justice qui ne conçoivent la politique que comme un moyen de s’enrichir personnellement aux frais du contribuable ; et le monde interlope des journalistes laquais vivant eux-aussi – tels un coiffeur-teinturier, une maquilleuse et de nombreux cireurs de pompes – de gratifications et d’avantages matériels, financiers et fiscaux aux dépens du Contribuable, comme ces prétendus « comiques » sans talent dont la présence est imposée aux téléspectateurs car ils sont les propagandistes zélés de la pensée unique et de la bien-pensance !

Alors, comme la chantait Maurice Chevalier,

Et tout ça fait D’excellents français D’excellents soldats Qui marchent au pas !

Bonne chance à eux et toutes nos félicitations à Claudine DUPONT ; sa Marraine Ségolène qui la baptisa ainsi, peut être fière d’elle !  


Les fossoyeurs de la liberté de la presse

Aude LANCELIN, ancienne directrice adjointe de la rédaction de l’OBS, bien que marquée à gauche,  vient de dénoncer couragement dans son livre « LE MONDE LIBRE » le mal et les dégâts qu’ont fait les financiers des groupes BNP (Bergé-Niel-Pigasse : le MONDE, l’OBS, TELERAMA, COURRIER INTERNATIONAL, etc …) et DRAHI (SFR – Libération – L’Express) en plaçant au nom de leurs intérêts personnels (leader du mouvement LGBT qui a su imposer au gouvernement « le mariage pour tous », « GPA » et « PMA » pour BERGE ; intérêts mafieux pour  Xavier NIEL et son groupe de télécommunication FREE ; et intérêts économiques de la Banque LAZARD,  qui travaille avec le Ministère de l’Economie et des finances pour PIGASSE ; et maintien sous assistance financière de l’Etat pour le groupe SFR en faillite de DRAHI) en faisant de la presse de ce pays une branche du SERVICE DE COMMUNICATION ET DE MANIPULATION MENTALE de l’ELYSEE, à côté du CABINET NOIR ANTISARKOZYSTE. 

D’ailleurs, après avoir puissamment mis ces groupes de presse au service de la réélection de BOZZO-le-CLOWN en mai 2017, ces renards de la finance sans foi ni loi – sentant le vent tourner – pèsent maintenant et militent pour le compte d’Alain JUPPE et de son âme maudite, Fançois BAYROU, le pro-hollandiste, dont ils savent très bien qu’ils ne viendront pas fouiller, en cas de succès, dans la Géhenne de leurs intérêts financiers.
le_monde_libre

Il est étonnant que les JUGES du SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE, si prompts à instruire n’importe quelle affaire du moment qu’elle met en cause un adversaire politique du pouvoir en place, se désintéressent de ces crimes contre la démocratie et la république qui nuisent si fortement au pays. Et dire qu’au BRESIL, ils ont destitué la Présidente de la République pour bien moins que cela ! Ce qui n’empêche pas cette PRESSE ( dont Roland JOFFRIN et Edwy PLENEL constituent la part la plus noire) de donner des leçons de démocratie au BRESIL et à tous les pays démocratiques de la planète !

[lyte id= « G59KKrBzsBQ » /]

Très engagé contre ces dégénérés qui ont pris le contrôle de la PRESSE pour le compte de BOZZO, qui le leur rend bien d’ailleurs avec l’argent public,  Jean-Luc MELENCHON a consacré un article de son blog pour dire tout le bien qu’il pense de cet ouvrage ; il l’a intitulé : «  Le Monde libre », un reportage sur la vie d’un égout », dans lequel il relève à propos des groupes de presse BERGE- NIEL-PIGASSE et DRAHI :

Le marigot des vieillards cacochymes fortunés et des marquis de circonstances est en fait une cour des miracles de la fatuité. Et ce récit nous libère aussi d’un poids. Celui que notre conscience pouvait animer dans nos scrupules quand nous attaquions si frontalement ce petit monde pour ses photos pourries, ses titres à vomir, ses complicités odieuses, son instrumentalisation de Le Pen et ainsi de suite. La vérité éclate dans ce livre : ils sont pires que nos accusations le disaient. Ou pour mieux dire, cela fait le même effet que les révélations sur Hollande : on voyait bien mais on n’arrive pas à croire que ce soit aussi lamentablement vrai.

Comme quoi, entre gens honnêtes, on peut ne pas partager les mêmes opinions mais parvenir aux mêmes conclusions à propos de criminels qui déshonorent notre société par leur mépris pour les règles de notre République et de notre Démocratie, en violant impunément avec le soutien présidentiel une liberté publique fondamentale.

Et pour ceux qui ne connaissent pas PIGASSE, le révolutionnaire rose dégénéré incarnation de la gauche « bobo », intransigeant et sanguinaire dans ses propos en direction des « sans dents » méprisés, mais énarque et milliardaire pour ce qui le concerne, Directeur-Général de la Banque LAZARD, la présentation sympathique qu’en fait Alain FINKIELKRAUT :


Les moeurs politiques françaises dans les médias suisses !

Puisque la Presse française est totalement muselée, engagée depuis l’arrivée du parti socialiste au pouvoir dans une surenchère d’autocensure à l’exemple des pays totalitaires,  soit parce les titres sont directement subventionnés sur fonds publics versés par le Gouvernement, soit parce qu’ils appartiennent au groupe de presse BNP (Pierre Bergé – Xavier Niel – Mathieu Pigasse) qui utilisent leurs quotidiens et hebdomataires (LE MONDE, LE NOUVEL OBSERVATEUR, les INTROCKUPTIBLES et bientôt LIBERATION) comme moyen de pression pour régler à leur avantage les affaires beaucoup plus lucratives qui les lient à l’état français (voir le comportement de Xavier NIEL Patron du Groupe de télécommunications ILLIAD et sa filiale FREE en matière de télécommunications, ou bien de Mathieu PIGASSE, Vice-Président de la banque LAZARD dans ses contrats de conseil avec les Ministères, sans parler bien entendu de Pierre BERGE qui dicte sa politique sociétale au Président de la République).
Les groupes audiovisuels ont depuis longtemps abandonné toute indépendance (qu’ils soient de service public ou bien subventionnés comme Canal+), se rabaissant au rôle de serveur de la soupe gouvernementale et de manipulateur d’opinion (le site Mediapart de Edwy Plenel n’étant quant à lui qu’une officine barbouzarde dirigée par les trotkystes du Parti Socialiste dans le seul but de manipuler l’opinion en salissant et dénonçant en permanence ses adversaires avec les renseignements totalement illégaux,  qu’il tient,  au mépris des règles de droit et de toute déontologie, du Gouvernement ; ce site ordurier ne saurait être considéré comme un média au sens noble du terme)

Seule demeure la Presse étrangère, écoeurée par la sujétion absolue des journalistes français au Gouvernement et aux financiers qui contrôlent leurs groupes, pour nous renseigner sur les moeurs bas Empire  de nos dirigeants,  qui utilisent la République et l’argent public comme leur bien propre, pour leur bénéfice, celui de leur famille et de leur proche tout en continuant à donner des leçons moralisantes à chaque citoyen. On a pu encore voir un Président de la République réquisitionner un avion pour simplement aller voter à TULLE et faire campagne aux côtés de Maire sortant le jour de l’élection, comme s’il ne pouvait voter à Paris où il réside ou plus simplement établir une procuration. Evidemment, ce n’est pas lui qui paie, mais le budget de l’état, pour satisfaire les caprices excentriques de « Moi, Président … »

Ici, l’interview accordée par Xavier Kemlin au journal LesObservateurs.ch , où il évoque en particulier les coûts pour le contribuable français des moeurs dissolues du Président de la République, de ses multiples maîtresses et de l’enfant naturel qu’il aurait eu avec une de ses anciennes compagnes, qu’il a désignée comme Maire de Paris !