« Le vent nous portera » – Noir Désir

brollyEt je m’en vais 
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à laFeuille morte.

 

Magnifique leçon d’opportunisme politique caractéristique de l’amateurisme de ce gouvernement, dont les avis varient diamétralement en fonction des publics auxquels ils s’adressent.
Considéré comme libéral au sein du Parti Socialiste, Manuel VALLS avait pris des positions très abruptes, dans la lignée de Christiane TAUBIRA et Najat VALLAUD-BELKACEM en faveur du « Mariage pour tous », de la « Gestation pour Autrui » et de la « Procréation Médicalement Assistée »
Es qualité de porte-parole du candidat à la Présidentielle François HOLLANDE, il déclarait dans la revue homosexuelle de son ami Pierre BERGE (riche de l’héritage de son amant Yves Saint Laurent, et leader intellectuel et financier de la cause LGBT) :

Question :  » Justement, dernièrement, il y a eu un débat au PS sur la gestation pour autrui (GPA), avec deux groupes qui se sont opposés. Le débat a été finalement tranché par la négative. Quelle était votre position sur le sujet?
Manuel Valls : « Il y a eu un débat, effectivement, au sein des instances du PS, sur la base du rapport présenté par Najat Belkacem. Je n’y étais pas, pour des raisons d’agenda. En réalité, ce débat a laissé en partie un goût amer, car je crois qu’il n’a pas été suffisamment approfondi. Le rapport est de très grande qualité, mais j’ai l’impression que nous avons tranché un peu vite. Aujourd’hui, les nouvelles techniques permettent cette gestation pour autrui, et il y a des possibilités d’y recourir légalement dans des pays voisins. De ce point de vue, je considère que cela doit concerner toute forme de couples, mais il faut qu’il y ait des règles précises qui encadrent la GPA, car elle soulève de nombreuses interrogations. Le droit à l’enfant ne peut ni remplacer ni primer sur l’intérêt de l’enfant. Je considère que le débat intellectuel, philosophique concernant la famille n’est pas un débat anodin, et qu’on a intérêt à le mener jusqu’au bout. Car la GPA repousse les barrières qui encadrent la procréation assistée, et il y a le problème de la transaction financière avec des femmes souvent pauvres. Je comprends que certains au PS aient peur d’une dérive vers une marchandisation du corps des femmes qui pourrait se révéler immaîtrisable. Mais au-delà de ces précautions, c’est une évolution qui est incontournable, à condition qu’elle soit encadrée. Contrairement à ce que disent ceux qui sont par principe hostiles à la GPA, je crois que si celle-ci est maîtrisée, elle est acceptable, et j’y suis donc favorable. À terme, je suis favorable à une évolution législative, mais contrairement au mariage, ce n’est pas la position du PS. »

 Propos recueillis par Marc Endeweld, et publiés dans le numéro 166 de la revue TETU de Mai 2011 (lire l’article)

La girouette

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ! » Edgar Faure

Devenu Premier Ministre, à la veille d’une manifestation de la « MANIF pour TOUS » contre GPA et PMA, il donne le 2.10.2014 une interview au journal LA CROIX où il défend des positions diamétralement opposées et se veut leader charismatique d’une croisade européenne contre cette marchandisation du corps de la femme et l’aliénation commerciale du sentiment maternel, telles qu’elle sont pronées par Pierre BERGE.

« L’un des motifs de la mobilisation est la gestation pour autrui. L’interdit de cette pratique en France est-il à vos yeux fondamental ? »
M. V : Il faut affirmer des positions claires : la GPA est et sera interdite en France. C’est le choix très ferme du président de la République et de son gouvernement. La France n’a jamais varié sur ce sujet. Elle est opposée à la légalisation de la GPA qui est, il faut le dire, une pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes.
La GPA est légale dans d’autres pays. Dès lors, la France peut-elle lutter seule ?
M. V: Non. Il faut rappeler la responsabilité de tous les États dans la lutte contre la commercialisation des êtres humains. La France entend promouvoir une initiative internationale qui pourrait aboutir, par exemple, à ce que les pays qui autorisent la GPA n’accordent pas le bénéfice de ce mode de procréation aux ressortissants des pays qui l’interdisent.
À la demande du président de la République, Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères, prendra dans les semaines qui viennent des initiatives pour trouver le cadre approprié. C’est une action de long terme.

Lire l’article du quotidien LA CROIX

La manière injuste et brutale, humainement intolérable, démocratiquement insupportable  dont le « Caudillo des Ulis » a traité, noyauté le mouvement inorganisé de LA MANIF POUR TOUS, manipulé l’opinion avec la Presse BERGE et les médias de service public et du groupe des bobos homosexuels  Canal Plus,  créé des incidents par l’intermédiaire des associations subventionnées LGBT de Pierre BERGE (LGBT – ACT’UP – FEMENS – SOS RACISME) puis violemment réprimé et gazé les familles (parents et enfants) qui manifestaient contre la mariage pour tous est significatif de la totale absence de scrupule et de morale du personnage. Même si CLEMENCEAU, son maître franc-maçon en politique avait donné l’exemple en faisant tirer la troupe sur les viticulteurs manifestant en 1907 en Languedoc et tuant deux enfants, il est des lâchetés et de basses manoeuvres qui salissent à jamais l’action d’un homme politique !
En fonction des grands principes corréziens définis par Henri QUEILLE et appliqués par les deux Présidents, Jacques CHIRAC puis François HOLLANDE qui en ont été les plus zélés serviteurs au point de faire reculer leur pays dans l’impuissance et un marasme jusque là inconnus,  « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ! ».


De la controverse de Valladolid en tafiolie : les lesbiennes ont-elles une âme ?

marie-jo_bonnet

Marie-Josèphe BONNET est une historienne reconnue, enseignante et auteur d’ouvrages spécialisés sur l’histoire des femmes et l’homosexualité féminine. Elle-même est une militante de la cause des femme, puisque adhérente de la première heure du MLF, des PHAR et fondatrice du « Mouvement des Gouines Rouges » qui postulait rendre plus visible l’existence et le rôle des femmes homosexuelles et rendre plus audible leurs convictions au sein du mouvement LGBT. Dans son dernier roman, « Adieu les rebelles », elle détonnait du discours bien-pensant imposé en militant contre l’institution du mariage en général, et notamment contre « le mariage pour tous », puisqu’elle avait toujours promu le slogan « mariage, piège à cons ».

Voir article de ses déclarations dans LIBERATION 

Elle s’oppose également  à la PMA et à la GPA, au motif « qu’ils signent l’échec de la contre-culture homosexuelle et la reddition des gays au conformisme petit-bourgeois » Et elle vient de signer la pétition adressée par des gens de gauche aussi illustres que Jacques DELORS, Lional JOSPIN et son épouse la philosophe Sylviane Agacinsky, ainsi que d’anciens ministres comme Yvette Roudy, Marie-Georges Buffet et l’intelligentsia socialiste mitterrandienne contre « l’admission par le droit des contrats de mère porteuse » !

Voir l'article du FIGARO :

Si le très détesté Pape du mouvement LGBT, l’infâme Pierre BERGE, avait pu proférer dans la Presse ces paroles monstrueuses et discriminatoires : « Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant », sans être poursuivi par le Tribunal Correctionnel de Cayenne, ces vieux militants semblent plus respectueux du rôle de la femme et de la maternité dans notre société, en s’opposant à la commercialisation « du ventre des femmes par l’achat et la vente des bébés et des mères »

Lire et signer éventuellement la pétition

Et Marie Jo Bonnet de conclure :

« Tout s’achète, tout se vend, y compris le pouvoir procréateur des femmes. Ce qui était un acte gratuit devient un acte marchand. C’est le retour de la lutte des classes dans le domaine de la procréation. » « Le militantisme homosexuel est dirigé par un petit groupe politiquement organisé, autoproclamé qui impose ses intérêts, ses désirs et ses choix, en taxant d’ « homophobes » tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux. »

Nous, modeste observateur qui assistons amusé à ces guerres « picrocholines », ces « controverses de Valladolid », ces pétitions de gauchistes ultras, ne pouvons que nous réjouir d’une réaction des gens de gauche, au rang des plus honorables et respectés, prenant enfin position contre les déchirures graves infligées à notre société par les ayatollahs de la cause homosexuelle ! Lire que Jacques Delors, Lionel Jospin et son épouse la philosophe Sylviane Agazinsky viennent de lancer une pétition contre la GPA est satisfaisant ! Mais que ne le disaient-ils pas il y a un an, lorsque BERGE, TAUBIRA et HOLLANDE faisaient triompher le mariage pour tous et la cause LGBT, et par voie de conséquence la GPA et la PMA qui étaient dans leur suite invévitable ?

D’autre part, s’extasier sur le génie et la créativité de la contre-culture « gay » pose le dogme que l’égalité entre les êtres n’existe pas, puisque les homosexuels sont par nature plus intelligents et créatifs que les hétérosexuels ! Moi qui croyais que c’était l’usage de la cocaïne qui accélérant la vitesse de communication entre neurones était à l’origine de cette créativité, que les « créatifs » fussent de manière indifférenciée homosexuels ou hétérosexuels ? Mais réjouissons-nous tout de même : face cette affirmation discriminatoire  que les orientations sexuelles déterminent entre les êtres humains de profondes inégalités intellectuelles et artistiques, Mme TAUBIRA et son hochet du Tribunal Correctionnel de Cayenne ne réagiront pas et ne prescriront pas à Walvari d’engager des poursuites pénales en Guyane, Vatican et Protecteur de l’ anti-discrimination à géométrie variable !


2014 : que la fête commence, que la honte et l’indignité triomphent au grand jour !

Alors que nous venons de traverser dans la concorde et l’union l’année 2013,  voici que nous entrons d’un pied tremblant dans 2014 :  comment illustrer dans ce pessimisme généralisé les grandes réussites politiques de cette année ?

Soit dit sans arme, sans haine et sans colère, 2013 fut objectivement marquée par le triomphe de Christiane TAUBIRA et son mérite à imposer face à la volonté populaire cette avancée sociétale que constitue « le mariage pour tous » ; enfants orphelins, abandonnés ou maltraités, réjouissez-vous ! Grâce à l’action conjuguée de Bozzo le Clown et de Christine Taubira, des matins radieux vous attendent désormais sur les chemins de la vie entre vos nouveaux pères pédérastes ou pédophiles qui sauront sans nul doute vous apprendre entre autres la « théorie des genres » si chère à Pierre Bergé.

Quant à l’année 2014, elle débute en fanfare ; d’abord par un courageux « coming out » présidentiel où Flanby affirme avoir menti, dupé et cocufié ses électeurs en se faisant élire sur un programme de gauche auquel il n’a jamais cru, lui le « social libéral » qui a toujours pensé que la politique prônée par son prédécesseur était la bonne et qu’il ne s’en est différencié que pour les nécessités purement démagogiques d’une élection présidentielle.

Il a aussi prouvé au pays effaré par autant de mépris qu’un Président de la République sans morale ni éthique pouvait, au nom du respect de sa vie privée, humilier délibérement sa compagne, transformer en domestique porteur de croissants un policier du service de protection de la présidence de la république, abaisser – salir – et ridiculiser  son pays sur la scène internationale en profanant ses valeurs historiques pour satisfaire ses ambitions personnelles et ses pulsions bestiales tout en se faisant acclamer en Corrèze par une foule militante étroitement triée sur le volet, filtrée et entraînée pour l’acclamer !

 

 

</html


L’assassinat du Père Noël

Parvenir à fusionner dans le cadre d’une campagne terroriste en faveur de l’éradication de la fête chrétienne de Noël dans les états démocratiques européens des mouvements communautaires aussi sectaires que le lobby pour « le mariage pour tous et la libre pédophilie »,  financièrement lié, dirigé et instrumentalisé par Pierre Bergé (la morale chrétienne les dérange !), la faction la plus ultra des christianophobes du Grand Orient de France en la personne de son représentant le plus ultra, Vincent Peillon, agissant pour le compte de Flanby la Haine (la France doit être déchristianisée et la laïcité imposée comme religion d’Etat), et une bande de prostituées ukrainiennes paumées prétendument ultra-féministes durement dressées par un cosaque assujetti à la mafia des pays de l’est, mais entretenues et agissant pour le compte de l’état français, voila qui n’est pas commun. Comme d’habitude dans les mouvements factieux, les têtes pensantes restent cachées, quitte si cela tourne mal à condamner les excès qu’ils avaient initiés ; ce sont donc les folles hystériques des « femens », soumises à ces messieurs,  qui allèrent dans les églises (jamais dans les mosquées, les temples ou les synagogues car les réactions peuvent y être violentes) perturber seins nus les messes de Noël.
D’abord, la prostituée Eloïse Bouton vint profaner l’autel de l’église de la Madeleine en mimant un avortement et en urinant au pied de l’autel ; nous sommes en France, cela est d’un commun ma chère ! donc aucune réaction des autorités, engagées dans un combat autrement important pour servir et apaiser la LICRA en persécutant son ennemi mortel DIEUDONNE (interdire à un comique d’exercer son métier, c’est toujours un signe de vitalité démocratique et autrement plus facile que de faire baisser le chômage ou contrôler l’insécurité !), sinon une franche approbation et un tacite soutien … Puis le 25/12, la charismatique Inna Sevchenko, leader du mouvement et glorieuse Marianne de la République Française dont le portrait s’affiche sur les timbres que Flanby a voulu témoignages de son quinquennat sous le nom de « Marianne de la Jeunesse », s’en vint au Vatican s’attaquer au seul adversaire digne d’elle, le Pape ; elle ne put investir une Basilique Saint-Pierre bien trop vaste pour elle et dut se satisfaire de quelques photographies de ses amis journalistes la montrant poursuivie par deux pauvres carabinieri, puis les griffant pour les punir de l’avoir rejointe malgré leur âge avancé ; au même moment, une militante d’on ne sait trop quelle cause, à genoux devant l’église San Manuel et San Benito à Madrid se faisait déverser sur ses bras écartelés du sang de veau ! Mais le summum fut atteint dans la sublime et vénérable cathédrale de Cologne où une « femen » surgit en courant seins nus de la foule des fidèles et se propulsa d’un saut félin sur l’autel où était célébrée la messe, exposant à la foule les lettres inscrites sur son torse et son ventre, devise de Pierre Bergé : « I’m God ». La manière dont elle fut expulsée de la Cathédrale, traînée sur les marches de marbre, lui rappelèrent cependant que l’on était en Allemagne et non plus dans leur jardin d’Eden français entretenu par la Mairie de Paris !
Aux promoteurs intellectuels de ces actions d’éclat, Pierre Bergé et Vincent Peillon, rappelons cependant qu’il ne suffira pas le jour où l’une de ces jeunes paumées perdra accidentellement la vie dans l’une de ses actions insensées de dénoncer « les fascistes, homophobes, racistes et antisémites » ; il faudra aussi qu’ils prennent leur part de responsabilité et assument avec courage (pour une fois) les conséquences de leurs actes criminels et de leur lâcheté.