Flanby a le melon !

Nul n’ignore, puisque l’objectif est affiché à longueur d’édition par la presse « people », inlassablement matraqué par les radios et  les médias audiovisuels, que depuis son départ de l’ELYSEE, le « Guignol » pseudo-socialiste est engagé dans une stratégie massive et obsessionnelle de reconquête qui doit lui permettre de reprendre « son » pouvoir dès le mois de mai 2022. Il s’appuie sur la politique de communication massive « tapis de bombes » (« carpet bombing ») qui lui est chère et constitue le fondement de sa pensée politique et de son programme : ne rien dire pour ne mécontenter personne, promettre démagogiquement à tout le monde, être présent en permanence dans tout l’espace médiatique pour occuper le terrain et se rendre indispensable et incontournable par ce message subliminal sans cesse répété aux « sans dents », « chiens galeux » et « socialo-bobos-gays »  qui assurèrent son pouvoir, lui qui vit désormais dans la misère et le manque puisqu’il ne perçoit plus que 36.000 € de revenus mensuels (heureusement que les revenus de son livre lui assurent un complément d’appoint !), avec lesquels il doit désormais payer les salaires de son coiffeur-teinturier, de sa maquilleuse et de son « cireur de pompe, qui étaient jusqu’au mois de mai 2017 pris en charge par les contribuables français ! Lors d’un prochain passage télévisé, il devrait d’ailleurs nous interpréter comme FANTINE dans la comédie musicale LES MISERABLES le fameux « J’avais rêvé d’une autre vie » » ! et peut-être « L’air de la misère », qui portés en langue anglaise sont devenus « les » standards internationaux de la comédie musicale. Pauvre homme ! 

 
Cette stratégie,  qu’il mène obstinément depuis mai 2017,  impose qu’il squatte quotidiennement  les médias (presses, radios, audiovisuels) pour faire le « buzz », suivant la procédure mise au point par son chargé de communication, l’énarque Gaspard GANTZER (du STADE FRANÇAIS RUGBY, protégé de Max GUAZZINI et des pédérastes parisiens, bien que lui-même soit le gendre de Jack LANG et père de quatre enfants) ; elle s’inspire directement de celle qui l’avait conduit au pouvoir, en labourant infatigablement les terres socialistes au titre du Premier Secrétaire du Parti Socialiste : ne jamais manquer une seule « fête de la Rose » et honorer ainsi tous les territoires sans froisser quiconque.
 
 
Elle s’appuie cette fois sur un livre, « LES LECONS DU POUVOIR« , écrit avec Laurent JOFFRIN, Directeur de LIBERATION et ami très cher et dévoué, dont le quotidien en faillite ne survit que grâce aux subventions du MINISTERE DE LA CULTURE,  qu’HOLLANDE avait augmentées dans des proportions considérables bien sûr. Son précédent opus, DEVOIR DE VERITE (ce n’est pas une plaisanterie !), était l’œuvre d’Edwin PLENEL, activiste trotkiste anticolonialiste, créateur de MEDIAPART, Agent d’une puissance étrangère (aveux de F.Mitterrand avant son décès !) et anti-français militant, qui avait obtenu la suspension des poursuites du Ministère des Finances contre son torchon (faits dénoncés publiquement par MACRON lors de son interview face à PLENEL et BOURDIN) 

Notons qu’HOLLANDE, alors à l’ELYSEE où il avait été recruté par ATTALI « l’Immodeste », est supposé avoir été en 1982 l’informateur anonyme de PLENEL (Gorge Profonde) dans l’affaire dite des « Irlandais de Vincennes » pour éliminer certains rivaux potentiels au sein du PS.
 
Donc, la tactique du « tapis de bombes » est en-cours, s’appuyant cette fois sur le livre de JOFFRIN et la participation médiatique de sa maîtresse Julie GAYET pour la partie « charme ».
JULIE – « cette fameuse fausse rumeur » souvenez-vous, qui avait justifié un dépôt de plainte ; JULIE, l’égérie et sainte protectrice des « intermittents du spectacle et surtout productrice de films médiocres pour lesquels elle dilapide l’argent public déversé sur elle par le CENTRE NATIONAL de la CINEMATOGRAPHIE et de l’IMAGE, dont elle est une importante bénéficiaire. Le fait que la responsable de cet établissement public, Audrey AZOULAY, fille d’un ministre d’état marocain, soit sa grande amie devenue MINISTRE de la CULTURE après avoir éjecté Fleur PELLERIN, n’y est évidemment pour rien !
 
Pour en revenir à nos « melons de Lectoure », souvenons-nous que le week-end dernier, le CLOWN dédicaçait l’œuvre de JOFFRIN au Centre LECLERC d’EAUZE, où une tablette avait été installée à son intention au rayon des boîtes de conserve, entre les haricots verts, les flageolets péteurs et les haricots tarbais ; il a passé dans ce magasin dix-huit heures d’affilée, dans l’attente du client socialiste venu lui témoigner son soutien.
 
melon
 
Pendant ce temps Julie GAYET remplissait sa mission à LECTOURE, où elle était intronisée dans la « Confrérie du Melon de LECTOURE » ; elle se trouvait aux côtés du Docteur Yves SIMON, Vice-Président de la FEDERATION FRANCAISE de RUGBY, soutien historique de Segolène ROYAL qui lui avait promis le poste de MINISTRE DES SPORTS  lors de la campagne présidentielle de 2007. Cet ancien joueur de BEGLES et du STADE FRANCAIS, dont le mérite rugbystique éminent consiste en son expulsion et sa radiation après quelques minutes de jeu lors de sa première et dernière sélection en équipe de France lors d’un match du Tournoi des Six Nations contre l’Angleterre, aux côtés de GIMBERT et MOSCATO (les fameux RAPETOU béglais !), n’eut pas satisfaction dans ses aspirations politiques. Si le sort des urnes ne lui fut pas favorable, il réussit à son capitaine béglais, Bernard LAPORTE, à l’opposé politique puisque sarkozyste, qui hérita du ministère promis. LAPORTE, toujours de droite, est aujourd’hui Président de la FFR ; son vice-président est donc Serge SIMON, socialiste patenté, avec lequel il forme une équipe très soudée puisqu’ils ont eu la peau du sélectionneur national, Guy NOVES, licencié pour « faute grave »

Julie GAYET se trouvait donc en pays de connaissance, aux côtés du Docteur SIMON, dans une ville de LECTOURE qui votait traditionnellement à droite ; qu’elle soit la Patrie du MaréchaL LANNES, remarquable Gal d’Empire, le seul autorisé à tutoyer NAPOLEON tant le respect de l’Empereur pour ce soldat (mort au combat bien sûr) était grand, ne pouvait que complaire au grand guerrier FLANBY, fou de guerre, qui engagea le pays au MALI et dans tout le SAHEL !

Donc JULIE, dans son discours d’intronisation, vanta bien entendu les mérites du MELON de LECTOURE, mais répéta le mantra qui est désormais le sien,  pour assurer la « reconquista », voire la « remontada » élyséenne de son âne de course, donc l’équilibre financier aux frais du contribuable de ses deux sociétés de production cinématographique, éléments de parole bâtis autour de deux thèmes majeurs :
  • l’humour de FLANBY » son humour est légendaire ! C’est vraiment quelqu’un de très très drôle et tous les gens qui le côtoient vous le diront. Dans la vie, il me fait beaucoup rire et c’est très important pour moi ! D’ailleurs, depuis nos escapades galantes de la rue du Cirque,  où le service de sécurité de l’Elysée nous servait les croissants, je l’appelle dans l’intimité BOZZO mon CLOWN « 
  • et l’espoir des français (enfin surtout les pédérastes parisiens !) en son retour : .« Ce qui est important aujourd’hui, et je le vois quand on sort, c’est qu’il y a une vraie attente, beaucoup de gens espèrent son retour ».
Vous savez désormais pourquoi je ne mange plus de MELON de LECTOURE, bien que le produit soit excellent !

 


« La Taularde », un échec pour Julies Gayet !

La presse bien-pensante (groupe BNP, groupe DRAHI), les médias de service public, porteurs de la pensée unique, qui en avaient pourtant fait des tonnes dans leurs commentaires dithyrambiques en invitant avec beaucoup de force et d’insistance (et pourquoi donc ?) « sans dents » et « sous chiens galeux » à se déplacer en masse pour faire un triomphe à « La Taularde », film à grand spectacle et gros budget produit par Mme Julie GAYET, dont elle partage l’affiche avec la prestigieuse Sophie MARCEAU, Aujourd’hui, les écrivaillons scribouillards et commentateurs socialistes de ces organes de diffusion de la propagande officielle pleurent toutes les larmes de leur corps en constatant combien leurs lecteurs et auditeurs sont ingrats, versatiles et contrariants, puisqu’ils n’ont pas daigné bouger à la seule évocation du nom de la Favorite royale et ont fait de son film un échec commercial patent, éclatant et peu glorieux.

taularde_helarion

 

Celle-ci, fort contrariée, a fait des reproches peu amènes à son financier, qui avait pourtant mis à sa disposition toute la propagande de l’état totalitaire,  lui indiquant à juste titre que son nom était sali par la seule évocation de leur liaison, un lien subliminal existant désormais entre les noms de GAYET et BOZZO ; comme le PAPE l’avait fait avec sa férule, elle a donc corrigé publiquement le coupable, qui adore cela :

fessee
BOZZO, toujours lâche et soumis, a su la rassurer avec son discours lénifiant habituel : ce n’est pas grave, puisque c’est le contribuable français, au moyen des subventions versées par le Centre National du Cinéma (service du Ministère de la Culture) qui finance l’opération ! Julie GAYET est d’ailleurs tellement satisfaite de ce service qu’elle a exigé que son amie Audrey AZOULAY, Directrice du CNC qui l’avait si bien servie et pourvue en argent public, soit nommée Ministre de la Culture en jetant à la poubelle de l’histoire Fleur PELLERIN ! Vous aurez remarqué à quel point le nombre de films subventionnés produits par l’intermittente du spectacle a explosé depuis le 6 mai 2012 (les choses sont parfois étonnantes, et il serait utile que la Justice si prompte à intervenir lorsqu’il s’agit de neutraliser les adversaires politiques de BOZZO, se montre aussi énergique lorsqu’il s’agit de mettre à jour ce qui pourrait bien être un nouveau scandale d’état !).

Et BOZZO a pu rassurer sa favorite en lui susurrant une philosophie qui lui est chère :

CE N’EST PAS GRAVE, C’EST L’ETAT QUI PAIE ; comme mon coiffeur-teinturier, ma maquilleuse et mon cireur de pompes. Par bonheur, lorsqu’il s’agit de payer, et contrairement à LOUIS XIV, l’ETAT ce n’est pas moi ! »


Café du Procope à la sauce élyséenne : le café de flore et les germanopratins sous le choc !

starr-10

Joey Starr, intellectuel socialiste, un soir de beuverie

 

 

Allons à l’Elysée brûler les vieux et les vieilles

Joey Starr, Groupe « Nique ta Mère » ,
album « Qu’est-ce qu’on attend » 1995

 

Julie, la toute puissante Ministre de la Culture de l’ombre,  » fiancée du Président ! », Présidente du syndicat des intermittents et autres opprimés du spectacle subventionné, a décidé que l’Elysée devait devenir une vitrine représentative de l’excellence culturelle française, un Café du Procope modernisé, prestigieux lieu de rencontre les plus grands intellectuels de notre temps ; elle a donc demandé à son dévoué François, Président en chaleur amateur de midinettes- tendrons – et autres comédiennes, de recevoir aux frais du contribuable autour d’une bonne table, les plus grands « déchets et rebuts » (expression non injurieuse employée par TAUBIRA au sortir d’un Conseil des Ministres pour qualifier un élu, opposant politique) de la pensée intellectuelle française.

Bien sûr, les habituels parasites germanopratins venus mendier leurs oboles, mais aussi Pierre Lescure représentant Canal Plus et les intellectuels cocaïnomanes, Pierre Besnehard représentant LGBT – la Ligue sodomique – et Pierre Bergé ; mais surtout, par provocation pour les « sans dents », au premier rang de cette élite,  Joey Starr, chanteur du groupe de « rap » « Nique ta Mère », maintes fois condamné et emprisonné pour violences conjugales, violences volontaires sur des femmes de tous âges (entre autres une hôtesse de l’air), outrages et rebellions à répétition contre les forces de l’ordre (qui lui en voudraient et le bastonneraient systématiquement à chaque rencontre !), toxicomanie, ivresse, actes de torture sur un singe (et oui, lui aussi !) etc … (voir la longue liste des condamnations relevées par le Parisien Libéré !).
Bien peu de chose pour le parti de la bien-pensance étatique,  des « femens » de Georges Soros, de la laïcité christianophobe maçonnique, des « droits de la femme », des droits des animaux, du Mariage pour Tous, de la GPA et de la PMA,  de l’euthanasie pour les personnes âgées devenues encombrantes, du droit au logement des étrangers en situation irrégulière, du vote des étrangers sans réciprocité pour les français vivant dans leurs pays, de Nicolas Hulot, de LGBT et du Grand Orient puisque Joey Starr et NTM sont les ennemis implacables et résolus de Nicolas Sarkozy !!! La présence de Christiane Taubira, « tract ambulant du FN » et autre grande ennemie des valeurs et de l’intégrité territoriale de la République française,  n’est pas confirmée !
Toujours est-il que cette véritable icône du laisser-faire et laisser-aller socialiste n’aura pas failli à sa réputation sulfureuse chez ses hôtes prestigieux, puisqu’il se glorifie dans une interview accordée à la revue cinématographique SOFILM, reprise par LE POINTl’EXPRESSTF1EUROPE120 Minutes7sur7 – et autres de s’être saoûlé avec le rhum haïtien servi à la table présidentielle, seul souvenir qu’il ait conservé de cette brillante soirée !

Tout le prestige et l’honneur d’un grand pays touché par l’ « esprit saint du 11 janvier » ! Quelle misère, lui qui en 1995 « rappait » en proposant à ses inconditionnels « d’aller à l’Elysée brûler les vieux et les vieilles » !

Procope Café

Ils sont venus, ils sont tous là …. les parasites suventionnés de la culture progressiste de la République ! Mais où est Philippe Torreton ? s’inquiète Flanby ; sa place est au premier rang parmi nous !

Habituelle stratégie de FLANBY le SATANIQUE pour provoquer les électeurs et ainsi faire monter le FN aux dépens de l’UMP pour finalement apparaître, lors du second tour des élections présidentielles, comme l’ultime recours démocratique et sauveur face au danger « fasciste », « raciste », « antisémite » et « homophobe » !


Noël de l’Elysée : le Grand Guignol au programme cette année !

guignol_hollande250

Marionnette de François Hollande en bois de tilleul

Pour l’arbre de NOEL de l’ELYSEE 2014, le locataire normal et proche des « sans dents » mouille sa chemise ; réservez dès à présent vos places pour la représentation exceptionnelle donnée en la présence des inconditionnels du régime et adhérents de la Ligue des Amis extraordinaires du Guignol de l’Elysée : Guignol et sa compagne Madelon, Gnafron, le Gendarme, Jack Lang, Jacques Attali le plagiaire, Manuel Valls, Bruno Leroux (Président du fan-club et lèche-botte d’honneur), Claude Bartolone, de ses porte-parole Pierre Bergé, Xavier Niel, Matthieu Pigasse, Edwy Plenel, ainsi que son harem, Anne Hidalgo, Ségolène Royal, Valérie Trierweiller, Julie Gayet, des Rapetou trotskystes qui ont colonisé la direction du Parti Socialiste : Jean-Christophe Cambadelis, Harlem Désir, Julien Dray, Jean-Marie Le Guen, et  des clients habituels et serviles dont la présence sera tolérée par leur « patron » patricien : Yannick Noah, Audrey Pulvard, Roselyne BachelotStéphane Guillon, Nicolas Bedos, Laurent Ruquier, Aymeric Caron, fidèles habitués des mangeoires élyséennes, ainsi que l’aristocratie pédérastique de l’Assemblée Nationale : Jean-Luc Romero, Sergio Coronado, Franck Riester, et de la mairie de Paris : Bruno Juilliard, 1er adjoint, Rémi Féraud, Ian Brossat, Christophe Girard ; les membres du  « Cabinet noir antisarkozyste » de l’Elysée seront bien présents, en premier le meneuse de revue,   Jean-Pierre Jouyet – secrétaire général de la République Française et manipulateur en chef -, mais leurs identités ne peuvent être révélées ici pour des raisons de « sécurité nationale ».

Inscrivez-vous dès à présent, le nombre de places étant limité pour ce spectacle rare!

guignol_definitif

Guignol et Madelon, Gnafron, le Gendarme , Flanby et toute la troupe seront là pour vous offrir un moment de gaîté !


L’enlèvement au sérail !

La sortie du HAREM

A l’occasion du couronnement par le Conseil de Paris de son ancienne favorite, Anne HIDALGO, qu’il a créee Comtesse de Paris, BOZZO avait déverrouillé les portes de son harem pour assister à cette importante cérémonie familiale : Ségolène, toujours aussi jeune et mutine, avait revêtu sa panoplie de « Liberté guidant le peuple de Paris », alors que Julie , actrice subventionnée par le Ministère de la Culture, était éblouissante dans son ensemble « tapis rouge de Cannes ». Valérie, toujours affectée par sa répudiation et Anne, très émue par cette reconnaissance, entouraient le souverain « poncif » dans des tenues sobres mais tout aussi gracieuses et élégantes.


Les grandes heures de la monarchie républicaine : le monarque répudie et humilie en direct sa favorite !

Repudiation

La favorite trop âgée ne plaisait plus au Monarque ; il la répudie et l’humilie publiquement pour la remplacer par de la chair fraîche

Les grandes heures de la Monarchie républicaine !
Parce qu’il n’éprouvait plus d’appétence charnelle pour ses charmes, le souverain de droit maçonnique répudie publiquement et humilie sa favorite, la jette comme un kleenex, la licencie comme une domestique coupable de vol,  pour la remplacer par de la chair tendre et fraîche plus en rapport avec ses besoins priapiques exacerbés par le Viagra ! Le Pape, les féministes « femens » ainsi que Najat Valaud-Belkacem auraient donné leur accord ! Celle-ci nous a confirmé que la nouvelle loi socialiste  punissant de lourdes sanctions pécuniaires les clients des prostituées ne s’appliquerait pas au chef de l’état lors de ses relations avec Julie Gayet  puisqu’il bénéficie de par son statut d’une immunité générale et absolue.

2014 : que la fête commence, que la honte et l’indignité triomphent au grand jour !

Alors que nous venons de traverser dans la concorde et l’union l’année 2013,  voici que nous entrons d’un pied tremblant dans 2014 :  comment illustrer dans ce pessimisme généralisé les grandes réussites politiques de cette année ?

Soit dit sans arme, sans haine et sans colère, 2013 fut objectivement marquée par le triomphe de Christiane TAUBIRA et son mérite à imposer face à la volonté populaire cette avancée sociétale que constitue « le mariage pour tous » ; enfants orphelins, abandonnés ou maltraités, réjouissez-vous ! Grâce à l’action conjuguée de Bozzo le Clown et de Christine Taubira, des matins radieux vous attendent désormais sur les chemins de la vie entre vos nouveaux pères pédérastes ou pédophiles qui sauront sans nul doute vous apprendre entre autres la « théorie des genres » si chère à Pierre Bergé.

Quant à l’année 2014, elle débute en fanfare ; d’abord par un courageux « coming out » présidentiel où Flanby affirme avoir menti, dupé et cocufié ses électeurs en se faisant élire sur un programme de gauche auquel il n’a jamais cru, lui le « social libéral » qui a toujours pensé que la politique prônée par son prédécesseur était la bonne et qu’il ne s’en est différencié que pour les nécessités purement démagogiques d’une élection présidentielle.

Il a aussi prouvé au pays effaré par autant de mépris qu’un Président de la République sans morale ni éthique pouvait, au nom du respect de sa vie privée, humilier délibérement sa compagne, transformer en domestique porteur de croissants un policier du service de protection de la présidence de la république, abaisser – salir – et ridiculiser  son pays sur la scène internationale en profanant ses valeurs historiques pour satisfaire ses ambitions personnelles et ses pulsions bestiales tout en se faisant acclamer en Corrèze par une foule militante étroitement triée sur le volet, filtrée et entraînée pour l’acclamer !

 

 

</html