Où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir

proverbe-francais-49583

Vieux proverbe français

Lorsqu’il était Ministre de l’Intérieur, « SARKOLEON le Maudit » avait fait financer par le budget de son Ministère  l’équipement pour les Policiers et Gendarmes d’un gilet pare-balles en kevlar léger et efficace,  dont chaque membre des forces de l’ordre devait être revêtu lors de ses interventions sur la voie publique, au même titre que l’arme de service ; ce programme était mené à bien dès 2005.
Bien qu’arrivés au pouvoir quelques semaines après l’affaire MERAH, les socialistes décrétèrent qu’il s’agissait là d’une mesure inutile et chère, puisque émanant de SARKOZY, dans la mesure où rares étaient les Ministres et Députés exposant leur vie contre des délinquants armés ; la priorité sécuritaire étant de vider les prisons pour les remplacer par le port d’un bracelet électronique sans GPS, la neutralisation par la Justice des opposants politiques et le Président de la section contentieux du Conseil d’Etat, l’entretien du mur des « Cons » dans les locaux de la chancellerie, le subventionnement de la presse de gauche BERGE-NIEL-PIGASSE et MEDIAPART et des groupes médias CANAL PLUS et FRANCE TELEVISION, la production par le Ministère de la Culture des films de Julie Gayet et spectacles Stéphane Guyon, le rachat des invendus des production musicales Yannick Noah en vue de leur distribution gratuite en Afrique, etc …
Après les attentats de Janvier 2015, qui ont tant fait pour la popularité de notre exécutif, le Premier Ministre est venu annoncer très officiellement que nos forces de sécurité manquaient cruellement de gilets pare-balle et d’armes efficaces pour s’opposer aux meurtriers !!! (sans préciser bien sûr que c’est lui-même qui avait arrêté le programme d’équipement en 2012). Afin de démontrer, dans le cadre du « front républicain » (mis à toutes les sauces puisque les électeurs marchent !) et avant les élections législatives dans le Doubs, qu’ils avaient compris le message et reprenaient l’équipement minimal des forces de sécurité, Président FLANBY et Premier Ministre VALLS ont tenu à démontrer l’excellence du matériel acquis aux Etats-Unis sur les vieux stocks bradés de gilets réformés du FBI datant de 1931 : le Président, devant la presse réunie, tira lui-même avec un 357 magnum fourni par son ami Prouteau sur le Premier Ministre, qui ne ressentit même pas l’impact de la balle ! Mais vu sa technicité, il n’est nullement prouvé que le Président ait atteint sa cible.

test-gilet-pare-balle-flanby_valls_vert

Prêt à sacrifier son Premier Ministre qui le devance encore dans les sondages pour le bien du « front républicain », des sondages de popularité et de sa reélection, considérée comme certaine et déjà acquise


FLANBY : songe d’un après-midi d’automne

otage-femmesDans la nuit du 16 au 17 avril 2014, dans la ville de CHIBOK au NIGERIA, la secte islamiste BOKO HARAM enleva dans un collège 219 lycéennes qui avaient commis le crime abominable d’être élevées dans la religion chrétienne ; elles devaient être converties à l’islam, puis vendues comme esclaves et mariées à de bons musulmans. Une émotion intense saisit alors le monde, et un mouvement fut crée, « RENDEZ NOUS NOS FILLES », auxquels participèrent des femmes plus ou moins célèbres, au premier rang desquelles la Première Dame des Etats-Unis, Hillary CLINTON, et en FRANCE Christiane TAUBIRA. Le 13 Mai 2014 eut lieu sur le Champ de Mars un rassemblement de « peoples » du monde du cinéma, de la mode et de la politique autour d’Anne HIDALGO, Maire gay-friendly de PARIS, au nombre desquelles Valérie TRIEIWEILLER, femme humiliée, venues marquer leur horreur devant l’enlèvement de ces jeunes filles et le sort qui leur était promis.
Grand Chef de Guerre devant l’Eternel, BOZZO déclara la guerre à BOKO HARAM et envoya sur place des « conseillers » en charge d’aider l’armée nigérianne (qui refuse d’intervenir), et convoqua même à l’Elysée au nom de la FRANCAFRIQUE cinq chefs d’états de la région pour constituer une alliance offensive à laquelle rien de devait résister !. Puis la vie reprit son cours paisible, et Valérie ses bonnes habitudes au BANANA CAFE, lieu de rencontre préféré des homosexuels où elle peut boire tout son saoûl, disputer des matches de boxe avec son ancienne copine Valérie de Senneville, journaliste socialiste objective comme elle, et accessoirement en-cours de divorce du Ministre de l’Economie Michel Sapin, pour finir par s’exhiber sur la piste de danse dans des attitudes provocantes avec des travestis brésiliens serrant de près la grande Dame … Puis plus rien, comme d’habitude l’oubli et le silence …
Mais le 17 octobre 2014 à PARIS, coup de tonnerre : lors d’une prise de parole publique du Chef de l’Etat s’exprimant officiellement à la Tribune au nom de son pays, devant la presse internationale, annonce triomphalement :

« IL y a parfois de bonnes nouvelles, comme celle de la libération des jeunes filles qui avaient été enlevées et qui ont été enfin libérées « .

Stupéfaction et reprise de la « bonne nouvelle » dans tous les médias qui tressent unanimement des louanges au grand libérateur, homme normal et discret, qui sait comment l’on traite avec les terroristes ! … Si l’indice de popularité ne remonte pas après ça !


Et puis, l’obscurité, le silence ! plus rien dans les journaux et sur les ondes : aucune nouvelle de ces pauvres jeunes filles enfin libérées grâce au grand homme !
Les informations, il faut évidemment aller les chercher dans la presse étrangère non censurée qui reprend une déclaration du chef de la secte annonçant qu’il n’existe pas de pourparlers et qu’il n’y en aura pas puisque les jeunes filles, après avoir été converties à l’Islam, avaient été vendues comme esclaves et mariées à de bons musulmans, et accessoirement transformées en bombes humaines contre les ennemis de l’Islam !
Félicitations à la presse française, notamment au groupe BNP – Le Monde, le Nouvel Observateur, Telerama, Les Inrocks (Berge – Niel – Pigasse), tous en affaires professionnelles avec l’Etat français ; à Libération ; à Mediapart, officine barbouzarde trotskiste au service de FLANBY, qui reçoit en retour libre accès aux dossiers des instructions judiciaires menées contre les adversaires politiques ; au Groupe CANAL PLUS, et notamment sa chaîne d’information « I TELE » ou officie Audrey PULVARD, grand soutien gouvernemental ; ainsi évidemment qu’aux chaînes et radios de service public, financées par l’impôt public, mais au service exclusif de la côterie partisane parisienne « socialo bobo gay ».
Parvenir à censurer totalement et à occulter un tel « flop » gigantesque, qui ridiculise et humilie encore une fois le pays et ses dirigeants aux yeux de l’opinion française et du monde entier, c’est tout à fait exceptionnel pour un pays prétendant être celui de la LIBERTE.
Encore aucune réaction des FEMENS, des ministres féministes Christiane TAUBIRA et VALLAUD-BELKACEM, d’Anne HIDALGO le Maire de Paris, de l’ancienne ministre BACHELOT ; seule Valérie TRIERWEILLER s’est fendue de tweets depuis le BANANA CAFE pour dénoncer ce nouveau scandale :


Supplique à Notre-Dame la Plaque d’Egout

hollande homage égout

 

Salut à toi, très Sainte plaque d’égout ; « Moi Je », christianophobe et franc-maçon,  me prosterne à genoux sur ta fonte chaude et douce et rends grâce à ta Grandeur et à ta Sainteté miraculeuses !
L’Allemagne vient de m’infliger un nouveau camouflet en refusant de répondre à l’appel à l’aide que je lui avais lancé pour sortir notre économie du marasme dans lequel je l’ai plongé avec Moscovici et Ayrault ; je n’existe pas à l’échelon international où l’on me présente comme le chef d’état le plus ridicule et le plus incapable de la planète !
Seule la branche communautaire ultra des pédérastes, lesbiennes et pédophiles me soutient encore (et notamment avec leur presse toute dévouée dont BNP (BERGE, NIEL, PIGASSE, ont pris le contrôle financier) : TETU, GAY PIED, INROCKS, LE MONDE, LE NOUVEL OBSERVATEUR, très bientôt LIBERATION et la chaîne LCI qui deviendra dès lors gratuite sur la TNT, sans oublier mon copain Edwin PLENEL et son agence gouvernementale barbouzarde anti-sarkozienne MEDIAPART !

Alors, Plaque d’Egout, Toi qui es mon dernier espoir, mon unique recours : aide-moi, aide-moi, je t’en implore !


L’arroseur arrosé version 2014

lo_ravi

« Lo Ravi », toujours heureux, toujours content de lui

Sa formidable et permanente jovialité irresponsable, sa coupable et méprisante insouciance face aux malheurs et souffrances que son incompétence inflige aux français, le ridicule de son indécision permanente et de ses navrants retournements  et trahisons politiques qui le décrédibilisent totalement sur la scène internationale, lui valent de nombreux surnoms. Si « Flanby », comme l’appelle Arnaud Montebourg, est le plus connu, de nombreux autres sont venus s’y adjoindre. « Bozzo le Clown » colle très bien au personnage, comme « Lo Ravi », nom du santon provençal, désignant le « simple d’esprit » à la mine toujours étonnée, alors que les catalans le représentent avec un grand succès commercial dans leur série des santons « caganers », accroupi, pantalon et culotte baissés, déposant sa crotte dans l’herbe tendre.

 

"Lo Caganer" catalan

« Lo Caganer » catalan

 

Mais ne voila-t-il pas que tous ses succès internationaux ne suffisent pas à étancher la soif de gloire de notre héros ; parti le week-end dernier s’exhiber dans le Caucase pour faire bénéficier sa cour homosexuelle d’une petite ballade avec son Airbus personnel (celui qu’il reprochait à son prédécesseur d’avoir acquis et qu’il promettait de revendre s’il était élu !), l’homme à la « boîte à outils » miraculeuse qui devait faire baisser le chômage, a fait preuve dès son arrivée à BAKOU de l’un de ses innombrables talents, en rejouant dans la cour du Lycée français qu’il inaugurait le premier film  de cinéma, celui que les frères Lumière tournèrent à LA CIOTAT en 1895 mondialement connu sous le titre de « L’ARROSEUR ARROSE ».

Mais nul besoin d’un tuyau d’arrosage pour BOZZO, puisque dès qu’il eut fini de planter le bouleau préparé à son intention, il s’empara d’un arrosoir métallique dont il renversa maladroitement mais avec grande application le contenu partout, même sur ses chaussures de luxe, sauf où cela s’imposait. Cette dextérité démontre s’il en était encore besoin qu’il est aussi habile un arrosoir en main que dans tout autre activité ; on peut toujours espérer le « retournement économique » promis pour 2014, au même titre que l’inversion du chômage en 2013 !. Mais puisque le changement c’était hier déjà …

 


Les moeurs politiques françaises dans les médias suisses !

Puisque la Presse française est totalement muselée, engagée depuis l’arrivée du parti socialiste au pouvoir dans une surenchère d’autocensure à l’exemple des pays totalitaires,  soit parce les titres sont directement subventionnés sur fonds publics versés par le Gouvernement, soit parce qu’ils appartiennent au groupe de presse BNP (Pierre Bergé – Xavier Niel – Mathieu Pigasse) qui utilisent leurs quotidiens et hebdomataires (LE MONDE, LE NOUVEL OBSERVATEUR, les INTROCKUPTIBLES et bientôt LIBERATION) comme moyen de pression pour régler à leur avantage les affaires beaucoup plus lucratives qui les lient à l’état français (voir le comportement de Xavier NIEL Patron du Groupe de télécommunications ILLIAD et sa filiale FREE en matière de télécommunications, ou bien de Mathieu PIGASSE, Vice-Président de la banque LAZARD dans ses contrats de conseil avec les Ministères, sans parler bien entendu de Pierre BERGE qui dicte sa politique sociétale au Président de la République).
Les groupes audiovisuels ont depuis longtemps abandonné toute indépendance (qu’ils soient de service public ou bien subventionnés comme Canal+), se rabaissant au rôle de serveur de la soupe gouvernementale et de manipulateur d’opinion (le site Mediapart de Edwy Plenel n’étant quant à lui qu’une officine barbouzarde dirigée par les trotkystes du Parti Socialiste dans le seul but de manipuler l’opinion en salissant et dénonçant en permanence ses adversaires avec les renseignements totalement illégaux,  qu’il tient,  au mépris des règles de droit et de toute déontologie, du Gouvernement ; ce site ordurier ne saurait être considéré comme un média au sens noble du terme)

Seule demeure la Presse étrangère, écoeurée par la sujétion absolue des journalistes français au Gouvernement et aux financiers qui contrôlent leurs groupes, pour nous renseigner sur les moeurs bas Empire  de nos dirigeants,  qui utilisent la République et l’argent public comme leur bien propre, pour leur bénéfice, celui de leur famille et de leur proche tout en continuant à donner des leçons moralisantes à chaque citoyen. On a pu encore voir un Président de la République réquisitionner un avion pour simplement aller voter à TULLE et faire campagne aux côtés de Maire sortant le jour de l’élection, comme s’il ne pouvait voter à Paris où il réside ou plus simplement établir une procuration. Evidemment, ce n’est pas lui qui paie, mais le budget de l’état, pour satisfaire les caprices excentriques de « Moi, Président … »

Ici, l’interview accordée par Xavier Kemlin au journal LesObservateurs.ch , où il évoque en particulier les coûts pour le contribuable français des moeurs dissolues du Président de la République, de ses multiples maîtresses et de l’enfant naturel qu’il aurait eu avec une de ses anciennes compagnes, qu’il a désignée comme Maire de Paris !   


Les prophéties de « PacteMan »

Michel de Nostredame dans son cabinet de travailAprès la chute du « Mur de Berlin », l’historien et philosophe Francis Fukuyama avait prophétisé la fin de l’Histoire !
Déjà, après la disparition de Michel de NostreDame, certains avaient prédit qu’il serait le dernier des « Clairvoyants », cette caste supra-humaine de « Sorciers » éclairés, part illuminée de l’humanité en prise directe avec les forces divines ou démoniaques de l’Univers,  en mesure de voir et prédire l’avenir du Monde et de l’Humanité.
Les « Prophéties » de Nostradamus constituait-il donc le dernier et définitif ouvrage d’un être doué de « clairvoyance », si parfait que le monde pouvait y lire son avenir et son destin, quintessence d’un art divinatoire dont il constituait l’ultime et insurpassable aboutissement  ?

Et bien non ont répondu certains, au nombre de nos hommes politiques les plus éminents !
Il suffit pour s’en convaincre de reprendre certaines de leurs prédictions faites pendant ces séances collectives de paranormal que sont les « questions au gouvernement » des parlementaires, ces réunions de transports collectifs frénétiques, de hurlements, de transe, de délires d’où sont censés jaillir des prophéties incompréhensibles pour le commun des mortels, dont seul l’avenir sera en mesure de dénouer le mystère puisque les Prêtres de Delphes ne sont plus parmi nous pour en clarifier la signification pythique !

Souvenons-nous,  au titre de ces moments de grâce, la séance du 20 juin 2006 où le Premier Secrétaire du P.S, qui n’a pas encore entrepris la longue et pénible séance de mue physique et intellectuelle qui va l’amener à perdre 30 kilos et à teindre ses cheveux d’un noir de jais tout en devenant un social révolutionnaire, ennemi du monde de la finance à la gestuelle et à l’expression mitterrandiennes, dans un état second de vierge visionnaire nous décrit avec précision ce que sera la situation du Président de la République au soir du 30 mars 2014, après la terrible défaite de son parti aux élections municipales :

 » Pas de confiance dans le pays, pas de confiance dans la majorité, pas de confiance dans la presse ;  dans une démocratie digne de ce nom, le Chef de l’Etat ou le Parlement auraient mis fin à cette situation, mais nous sommes dans le régime de l’IRRESPONSABILITE « 

Fulgurance sublime et surhumaine, à laquelle son adversaire du jour, le Premier Ministre du gouvernement de Jacques Chirac, le formidable Dominique de Villepin, éblouissant orateur qui transcende la langue française (souvenez-vous de son discours contre la guerre en IRAK devant l’Assemblée générale de l’ONU qui figure au rang des plus brillants prononcés devant cette Assemblée), expliquera avec la même fulgurance pourquoi le Chef de l’Etat et son Parlement de serpillières ne mettront jamais en accord leurs principes avec la réalité et leurs intérêts personnels bien compris :

 » Je dénonce, Monsieur Hollande, la facilité et je dirai même en vous regardant, la LACHETE, qu’il y a dans votre attitude ! Je le redis LA LACHETE « 

Dès Juin 2006, tout est dit de celui qui devant l’histoire aura conduit le quinquennat le plus humiliant et catastrophique pour notre pays, que l’on désignera désormais sous les nobles vocables de FLANBY, BOZZO le CLOWN, MOLLANDOUILLE, Dr MOLLAMOUR, NI OUI NI NON, SUPER ZERO, PACTEMAN, ZIZI RIDER, PEPERE, PIROUETTE CACAHUETE  et combien d’autres encore moins élogieux !


Les socialistes entrent dans la « Movida » : Flanby au pays des Ibères

Volontarisme de Manuel Valls

Tout le volontarisme de Pepe Manuel

Les élections municipales viennent de projeter sur le devant de la scène politique deux purs produits typiques de  l’énergie et de la vitalité de la jeunesse espagnole du début des années 1980, connue sous le nom de « movida » dont la vivante icône est toujours le cinéaste gay Pedro Almodovar.
Ce mouvement est parfaitement en phase avec les valeurs qui caractérisent désormais l’état actuel de délabrement d’un parti jadis ouvrier, défenseur des faibles, des modestes et des opprimésdevenu synonyme « branché » des communautarismes lesbien gay bisexuel transexuel pédophile, de mépris, d’arrogance et de suffisance pour ces classes laborieuses et moyennes dont il est pourtant issu, de toutes les démissions et facilités face aux diktats de ceux qui complotent pour saper les bases morales et légales de notre société et de notre démocratie, l’infâme et détestable « gauche caviar » ou ces « cadres bourgeois bohème » désormais  alliés au petit monde incestueux politco-médiatique et aux représentants du monde du spectacle subventionné dont l’entretien revient si cher à la Nation, au prix du clivage criminel et irréparable infligé par ces apprentis-sorciers à notre société.

Anne HIDALGO d’abord, la belle et sémillante « gaditana » (originaire de San Lorenzo dans la province de Cadix en Andalousie) comme la surnomment avec fierté les quotidiens espagnols, a su conserver aux socialistes le contôle de la cité la plus passionnément homophile du monde ; d’abord évidemment en raison de la composition sociologique de la ville qui regroupe dans certains de ses arrondissements une population marquée par son communautarisme et sectarisme « gay »; nul ne peut prétendre être élu dans cette ville s’il n’obtient son adhésion et son soutien ! Son prédécesseur et mentor l’avait de droit, bien entendu, puisque membre éminent et naturel de ce communautarisme auquel il a su imposer Anne Hidalgo comme son successeur. Bien qu’ayant trahi les convictions profondes de ses électeurs traditionnels en se faisant défenseur du « mariage pour tous », son adversaire Nathalie KOSZUISKO MORIZET ne pouvait rien faire face à un tel rouleau compresseur. Ses résultats démontrent cependant que ses électeurs ne lui ont pas tenu rigueur de cette trahison.
Elue donc pour et par le communautarisme « gay », Anne HIDALGO s’est vue rappeler la soumission et les devoirs qui sont désormais les siens envers cette communauté par les drapeaux « arc-en-ciel » (pas un seul drapeau français ou de Paris !) qu’agitaient devant elle ses partisans lors de ses remerciements publics. Parviendra-t-elle dans ces conditions à exister autrement qu’en marionnette de LGBT et à devenir le Maire de tous les parisiens et non d’une seule côterie, seul l’avenir nous le dira ! Elle aura l’honneur d’organiser et présider les « Jeux Olympiques Gays » obtenus par son prédécesseur, dont tous les parisiens se réjouissent de pouvoir financer le coût avec leurs impôts !

Manuel VALLS surtout ;  dès le lendemain, c’est le Président lui-même qui actait sa totale déroute et s’en remettait pour sauver son quinquennat à l’ombrageux et ambitieux barcelonnais, surnommé dans son parti « Petit Sarkozy » tant sa démarche semblait droitière et éloignée des idéaux de Jaurès et de Blum ! Ministre de l’Intérieur franc-maçon, admirateur inconditionnel de Clémenceau, il était surtout populaire parmi les gens de droite qui portaient sa popularité jusqu’à des sommets jusque là inconnus, tant ses rodomontades, ses mouvements de menton et ses discours martiaux étaient ceux d’un réactionnaire, bien éloigné des rêves bisounours et de la démagogie habituelle des représentants de son parti.
Mais pour faire carrière au PS, dont il ambitionne de porter les couleurs aux élections présidentielles, il devait impérativement se recentrer ! Il le fit d’abord par la répression gratuite, violente, irraisonnée, à l’exemple de Clémenceau matant la révolte des vignerons languedociens en 1907 au prix de la mort d’enfants innocents, contre les familles manifestant paisiblement contre le « mariage pour tous » et la défense des valeurs traditionnelles de notre société.
Comme cela ne suffisait, et qu’il devait lui aussi avoir son affaire DREYFUS, il rentra en fin d’année 2013 dans une hystérie violente surmédiatisée contre le comique Dieudonné accusé de propos antisémites lors de ses représentations sur scène ; comme la répression pénale ne lui suffisait pas, il lança contre le comique l’armada des services répressifs de l’état, n’hésitant pas à détruire 120 ans de jurisprudence administrative du Conseil d’Etat pour imposer ses idées.
Les manoeuvres navrantes qu’il utilisa pour atteindre son but sont caractéristiques du manque de scrupules et de respect de cet arriviste pour le droit de son pays et de son appétence de pouvoir que rien ne saurait juguler. Ayant decrété que les représentations du comique devaient être interdites, il organisa d’abord avec les plus extrêmistes parmi les représentants de la communauté juive (la LICRA de JAKUBOWICZ) une pseudo-manifestation, quitte à faire venir dans le pays deux prestigieux retraités israéliens coulant dans ce pays une paisible retraite, Serge et Béate Klarsfeld. Cette manifestation organisée, il saisit le juge administratif de Nantes afin de faire interdire le spectacle en raison des risques de troubles à l’ordre public que faisait encourir la manifestation de protestation qu’il avait organisée.
Et c’est là que sa totale absence de principes moraux se manifeste : sachant très bien que le juge administratif de NANTES ne pouvait accéder à la demande d’interdiction, contraire à tous les principes de la justice administrative, il fit appel de cette décision, appel examiné pour la première fois dans l’histoire judiciaire de ce pays deux heures après le jugement initial ! Le conseiller d’état en charge de rendre la décision définitive n’étant autre que Bernard STIRN, arrière petit neveu de DREYFUS, militant de gauche et membre éminent de la communauté juive, ancien directeur de cabinet du ministre socialiste Roger-Gérard Schwartzenberg et frère d’Olivier Stirn, surnommé par le Canard Enchaîné « l’andouille de Vire », que la souplesse de son échine avait conduit à servir alternativement tous les présidents de la république, de droite ou de gauche, et à adhérer successivement sans état d’âme à leurs partis politiques de bord opposé, tout le monde put comprendre à quel point le fléau de la balance de la Justice avait été pipé d’avance.
Et c’est ainsi que par simple caprice et ambition personnelle, Mr VALLS mit à bas plus d’un siècle de jurisprudence administrative et jeta la discrédit sur ce grand corps de l’état ! Mais peu importe puisque son ambition personnelle ne saurait être limitée par des problèmes de droit ou de jurisprudence !
C’est donc ce personnage que le Président de la République a désigné hier comme le second premier ministre de son quinquennat ;
pour l’instant, seul l’Etat d’Israël auquel il avait prêté serment de vassalité sur « RADIO JUDAICA » en novembre 2011 par ces mots devenus cultes :  » PAR MA FEMME, JE SUIS ETERNELLEMENT LIE A LA COMMUNAUTE JUIVE ET A ISRAEL, QUAND MEME ! » s’en félicite sachant trouver en Manuel Valls un zélateur dévoué de leur nation,  en sus de sa qualité de premier ministre français.
Manuel VALLS, en écrasant les tenants du « mariage pour tous » a triomphé comme Clémenceau l’avait fait contre les viticulteurs languedociens ; l’assassinat du comique Dieudonné est son affaire DREYFUS ; reste maintenant le plus difficile, gagner sa Guerre de tranchées contre François HOLLANDE !
HOLLANDE lui en laissera-t-il le loisir ? Il s’agit à l’évidence d’une lutte à mort entre les deux plus grandes ambitions socialistes pour la présidentielle 2017, que remportera le moins scrupuleux et le plus démagogue ! Il est encore trop tôt bien entendu pour les départager tant manque de scrupules moraux et d’honnêteté les caractérise tous deux, alors que le mensonge permanent, la démagogie absolue et la dissimulation figurent au rang de leurs qualités les plus éminentes !

Mais le combat, n’en doutons pas, sera passionnant puisque leurs ambitions passent bien avant l’intérêt du pays.

 


Sensation pour la saint François : le vice reçu en audience par la vertu !

Le vice et la vertuDans ses « Mémoires d’Outre Tombe », CHATEAUBRIAND avait déjà évoqué de manière saisissante l’arrivée de François Hollande et de Manuel Vall-SS au Vatican, peu avant d’être reçus dans le cadre de l’audience  sollicitée auprès du souverain pontife :

 » Ensuite, je me rendis chez le Pape : introduit dans une des chambres qui précédaient celle du souverain pontife, je ne trouvai personne ; je m’assis dans un coin et j’attendis. Tout à coup une porte s’ouvre: entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime, M. de Mollandouille marchant soutenu par M. Vall-SS ; la vision infernale passe lentement devant moi, pénètre dans le cabinet du Pape et disparaît. »

Cette rencontre nous est ensuite narrée par les nombreux médias présents sur place.

… A l’occasion de la St François, rencontre glaciale au Vatican entre le Pape et M. de Mollandouille, honte de son pays : sa Sainteté a le regard franc, direct, fixant l’autre droit dans les yeux ; ce dernier, comme d’habitude, baisse la tête, fuit ce regard, préfèrant observer les boutons de la pélerine de son hôte, air fourbe, hypocrite, sournois, malsain qui le caractérisent.
Dans le secret de leur entretien, l’homme en blanc aurait dit à l’homme teint :

 » Président Mollandouille !… AntiPape Bergé !…  Intrigant Vall-ss ! Parjure Taubira !… avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste jugement ! Maudits ! Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races. »

Comme par décence le Vatican ne communique jamais sur le contenu des entretiens entre le saint Père et son invité, Mollandouille, avec son honnêteté morale et intellectuelle, a eu tout loisir de parader devant les médias en donnant une interprétation très personnelle de cette audience, faisant état d’un large accord avec le Pape, notamment sur les sujets sensibles qui avaient provoqué l’indignation des catholiques français, tels que :

  • le « mariage pour tous »,
  • la  » gestation pour autrui »,
  • la « procréation médicalement assistée »,
  • la « théorie des genres » enseignée aux enfants même dans les établissements catholiques,
  • l’ « interruption volontaire de grossesse considérée comme simple moyen de contraception remboursée à 100% par la sécurité sociale »,
  • l’ « euthansie, l’aide au suicide et à la fin de vie pour les personnes âgées ou à charge devenues encombrantes »,
  • les « soutiens moral, matériel et financier dus aux activistes de Pierre Berger, Femens et Act’Up, lors des opérations de destruction des lieux de culte catholiques et de profanation des autels pendant la célébration des offices,
  • la condamnation à priori et l’exécution publique du comique DIEUDONNE sans jugement avec louanges et félicitations pontificales à l’intégrité de journalistes de service public tels Patrick COHEN ou Frédéric HAZIZA qui ont permis d’éliminer ce bouffon, et d’ainsi sauvegarder les intérêts financiers de la LICRA ;
  • les canonisations d’Audrey PULVARD,  Nicolas BEDOS et Stéphane GUILLON au rang des grands saints qui ont fait la France aux côtés de Louis IX le Pieux et de Jeanne d’Arc, en remerciement des actions d’activisme et de propagande du Parti Socialiste (devenu social-libéral) qu’ils mènent sans trêve ni repos depuis des années,
  • le « culte à l’être suprême pédophile qui sera rendu à Pierre Bergé dès qu’il aura rejoint son frère Lucifer Satan aux enfers.

Un si large et inespéré accord que le Tartarin national, incarnation vivante de la laïcité franc-maçonne anti-catholique et mesquine,  a invité le Pape à bien vouloir accepter une invitation en France pour honorer de sa présence les « Gays games » obtenus par Pierre BERGE que le pays aura l’honneur d’organiser et les contribuables de financer en 2018.


Epectase social-démocrate : Flanby remporte le « hot d’or » !

François Hollande reçoit le "Hot d'Or 2013" après son coming-out social-démocrate

François Hollande reçoit le prestigieux « Hot d’Or 2013 » après son « coming out » social -démocrate et l’hospitalisation de Valérie Trierweiler le 14/01/2014

Enfin reconnu à sa juste valeur : après son difficile « coming out » social démocrate, Mollandouille est honoré aujourd’hui par le monde politico-médiatique du trophée du « Hot d’Or » 2013, succédant dans une compétition aussi prestigieuse que le Nobel à des personnages illustres tels que :

  • Félix Faure (épectase durant une fellation pratiquée dans le salon bleu de l’Elysée par sa maîtresse Marguerite Steinheil, épouse du peintre – surnommée « Pompe Funèbre »  –, qui donna lieu à des mots d’esprit historiques  : à la question du prêtre venu donner les derniers sacrements : « le Président a-t-il toujours sa connaissance ? », le planton répondit : « Non, Monsieur l’abbé ; elle est sortie par l’escalier de service ! » ; avant que Clémenceau ne rédigeât l’épitaphe gravée dans le marbre de la tombe du défunt : « Il voulut être César, mais il ne fut que Pompée »),  
  • le Cardinal Danielou (épectase divine : mort pendant l’orgasme avec une prostituée),  
  • Bill Clinton (le tuteur des stagiaires de la Maison Blanche),
  • Silvio Belusconi (rubygate : prostitution de mineures),
  • Dominique Strauss-Kahn (Affaire Piroska Nagy, affaire Nafissatou Diallo dite du Sofitel, Affaire Tristane Banon, Affaire du Carlton de Lille), le maître inconstesté  aux côtés duquel il fit ses premiers armes dans un parti encore fier d’être socialiste descendant de Jaurès et de Blum !

Toutes nos félicitations et celles du groupe BNP (Berger-Niel-Pigasse) qui a tant oeuvré au bénéfice de la communauté homosexuelle pour le triomphe d’un dirigeant d’une exceptionnelle médiocrité !