Tartuffe et le curé de Camaret : même en avion, ils sont dans le même bateau ! (Jacques Toubon)

tartuffeExtrait Chronique de Zemmour sur RTL le 11-06 : « on n’est pas forcément tous d’accord ! »

Enfin, un peu de raison et de bon sens dans ce monde de fous !

« Personne ne moquerait le Curé de se rendre au bordel s’il n’avait au préalable dénoncé ce haut lieu de perdition ! Valls n’est pas coupable d’aller au bordel, mais d’être un Curé. Ce que les médias appellent un « roi de la communication », ce qui en bon français se dit « hypocrite » et « falsificateur » : défendre une « république exemplaire » alors qu’on ne rêve que de profiter de ses privilèges ; d’avoir tancé Sarkozy et sa fameuse soirée au Fouquet’s, et goûter des endroits bien plus luxueux »

Rien n’a changé depuis Molière et son Tartuffe : à part que les moralistes, les donneurs de leçons insupportables, suffisants et pervers sont maintenant socialistes et laïques, et que leur religion étouffante se nomme bien-pensance !

 


« Le gouvernement travaille ! » – Stéphane Le Foll

affiche publicitgaire congrès de Poitiers

affiche publicitgaire congrès de Poitiers

Comme le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, le répète inlassablement après chaque conseil des ministres,

le « gouvernement travaille »

Ainsi, après le Conseil des Ministres tenu il y a quelques jours sur le tapis rouge du festival de Cannes, c’est dans la tribune d’honneur de Roland Garros que sont venus s’exhiber les hiérarques de la bien-pensance d’état : Najat Valaud-Belkacem bien sûr, désœuvrée puisque ce sont les syndicats qui dirigent son ministère, accompagnait Manuel Valls venu présenter sa dernière paire de lunettes de soleil ; François Rebsamen qui a vaincu le chômage s’était déplacé en couple avec Fleur Pellerin qui rêve du ministère des sports ; la favorite royale, Julie Gayet, représentait son illustre amant retenu par le G7 ; quant à la vraie gauche, celle qui se bat pour les « sans dents », les « retraités » et les « classes moyennes spoliés », elle était présente en la personne de DSK, bien remis du suicide de son associé en affaires, qui promenait en laisse une de ses nouvelles conquêtes.

Puis, en application de la pensée du Clown Bozzo qui affirmait durant sa campagne :

« Moi, Président, je me déplacerai, autant que faire se peut, en train. »

Manuel Valls s’esquiva discrètement pendant quelques heures pour foncer en Dassault Falcon gouvernemental au congrès du parti socialiste à Poitiers où il attaqua une nouvelle fois la politique menée par Nicolas Sarkozy depuis 2012 :

« Sarkozy est un danger pour la France »

avant de s’esquiver avec deux de ses fils en catimini dans son jet de fonction jusqu’à Berlin pour soutenir son équipe de cœur, le F.C.Barcelone, qui disputait la finale de la ligue des champions contre la Juventus de Turin.
Rentré à Poitiers avec son avion payé par le contribuable, il se fit reconduire derechef à Paris pour se montrer une nouvelle fois avec Najat dans la tribune officielle de Roland Garros.
Jamais ne fut mieux illustrée la puissante sentence de LE FOLL.

laurent_wauquiezEt dire qu’un intellectuel aussi jeune et brillant que Laurent Wauquiez (major Normale Sup, major promotion ENA) ose maintenant écrire, en résumant la pensée de beaucoup de citoyens de ce pays : :

« Le vrai problème pour la France, ce sont les incapables qui la gouvernent ! »

Quel monde : si toutes les personnes de plus de soixante ans sont de vieux « cons », même les jeunes ne respectent plus les socialistes ; ce pays a vraiment besoin d’autorité  !

falcon_valls


Les dimanches de Ville d’Avray !

Algérie - Russie

Algérie – Russie

La qualification de l’équipe de football d’Algérie pour les 1/8emes de finale de la Coupe du Monde, avec seize joueurs bi-nationaux nés et formés en France sur les 23 sélectionnés, fut un moment de liesse intense dans toutes les villes françaises qui à l’issue du match furent envahies par des hordes déchaînées de jeunes maghrébins, insultant et crachant amicalement comme à leur habitude sur tous les symbôles de la République française haïe.

A titre d’exemple parmi tant d’autres, nous pouvons lire dans l’INDEPENDANT, journal de la petite Préfecture viticole audoise de Carcassonne, le récit en date du 28 juin 2014 par le journaliste Yannick Bonnefoy de cette soirée mémorable,

Vendredi, à 1 h 15, une grosse bagarre a éclaté place Davilla entre soixante-dix supporters et des paras du 3e RPIMa…

Sitôt la qualification de l’Algérie acquise pour les 8es de finale de la Coupe du monde de football au Brésil, après son match nul (1-1) face à la Russie, jeudi soir, les supporters des ‘Fennecs’ ont manifesté bruyamment leur joie en défilant dans les rues de Carcassonne, klaxons tonitruants et drapeaux déployés dans des cortèges de voitures. Il était alors minuit passé…

Place Carnot, pas moins de 130 véhicules auraient été comptabilisés par les forces de l’ordre. Plus de 150 voitures au plus fort de la soirée… Une joie légitime, qui a pourtant viré au pugilat à hauteur de la place Davilla, entre une douzaine de jeunes parachutistes du ‘3’ qui passaient, selon nos informations, une soirée avec leurs compagnes au restaurant de L’art de Vivre, et près d’une centaine de supporters de l’Algérie.

D’après nos renseignements, c’est vers 1 h 15 que ce déchaînement de violences a débuté. Les ‘paras’ étaient alors devant le restaurant, lorsqu’un échange de menaces et d’insultes a fusé de part et d’autre. Un premier épisode verbal, très rapidement suivi par des échanges de coups. « Tout s’est passé très vite lorsqu’un militaire a été fauché par un véhicule. Là, plusieurs voitures du cortège se sont arrêtées et leurs occupants (une soixantaine, Ndlr) ont commencé à encercler les ‘paras’. Avant de s’en prendre au mobilier de la terrasse extérieure du restaurant pour le jeter contre les vitrines et l’éclairage de la façade, ainsi que sur les militaires », témoigne un des responsables de L’art de Vivre.

Des barres de fer et des battes de base-ball auraient même été utilisées lors de la correction infligée aux ‘paras’. « J’ai appelé la police et ils sont rapidement intervenus. Mais ils n’étaient pas assez nombreux (ils n’étaient que quatorze fonctionnaires pour gérer la situation, Ndlr) ». Sept plaintes déposées par les victimes… Au final, six soldats ont été plus ou moins légèrement blessés (arcade, nez, pommette, etc…) et transportés aux urgences, d’où ils ont pu sortir depuis.

En parallèle, les fonctionnaires de police sont parvenus à identifier le véhicule qui avait fauché l’un des ‘paras’ avant que la bagarre n’éclate. Interpellé, ce Carcassonnais de 19 ans, résidant à Ozanam, a été interpellé à 1 h 45, et placé en garde à vue. Remis en liberté, il sera jugé devant le tribunal correctionnel le 3 octobre. Hier après-midi, les responsables du restaurant de la place Davilla et les six militaires blessés ont déposé plainte au poste de police. Une enquête est actuellement en cours.

Et comment ne pas se réjouir d’un tel succès ?
Renverser puis rouler en voiture sur un parachutiste, agresser douze militaires français à un contre dix, c’est un geste de liesse populaire bien pardonnable un soir de victoire de l’Algérie, au même titre que brûler les drapeaux français ou siffler la Marseillaise ! Et puis, le Syndicat de la Magistrature ne peut tout faire, et le rôle dévolu à la Justice par sa Ministre est d’éliminer politiquement SARKOZY pour le rendre inéligible par n’importe quel moyen en 2017 ! Alors les paras, qu’ils aillent périr au MALI ou en CENTRAFRIQUE pour la grandeur de FLANBY, des tarlouzes pédophiles, des tafioles sodomites, des bobos dégénérés qui à l’instar de la gagneuse de Pierre Bergé, le défunt YSL, sont des adeptes enragés de la fellation stakhanoviste en série sous les ponts de Paris aux maghrébins, bi-nationaux ou non !  » (sources : « Yves Saint-Laurent, mauvais garçon » de Marie-Dominique Lelièvre, Editions Flammarion)

p / Christine T…, créatrice et présidente d’honneur à vie du Parti indépendantiste Walvari pour une Guyane libre, lord-protectrice de la Justice servile et indépendante, Promotrice du Syndicat de la Magistrature et du « Mur des Cons », « addict » aux bracelet électroniques et toute peine de substitution à la Prison.

Blague de potache, bien entendu !


Le Roi de l’Incruste : une pitoyable et nauséabonde course à l’échalote !

Logo_équipe_de_france_de_footballAprès des années de galère, l’équipe de France de football semblait mieux se porter, et pouvait se féliciter d’avoir reconquis une partie de son public ! Sans postuler au titre de championne du monde, elle pouvait au moins prétendre à un parcours plus honorable qu’il y a quatre ans. Et puis voilà, la catastrophe est arrivée : comme le commente la revue DELIRIUS, dans sa pathétique et folle course à l’échalote pour, tel un morpion aux poils pubiens, s’accrocher à tous les évènements dont la proximité pourrait le rendre plus populaire, il a bien fallu que Flanby s’impose pour passer une journée avec la sélection à Clairefontaine, en compagnie de la copine de Mohamed VI, épouse et protégée du dignitaire franc-maçon Boris Valaud ! On a vu l’effet que cela avait produit sur l’équipe de rugby de Clermont-Auvergne, attendons nous donc au pire. S’ils étaient sérieux, les dirigeant de fédérations ne devraient pas accepter de laisser leur sport ainsi récupéré par ces compromissions avilissantes qui ne les servent en rien, bien au contraire !

Mais leur laisse-t-on le choix ? Après avoir mis à son service la Presse, les justice pénale et administrative, l’éducation nationale, maintenant le sport ! Mais le chômage baisse-t-il pour autant, l’économie s’est-elle retournée, les déficits baissent-ils, la voix de la France au plan international est-elle plus audible, les pédérastes et pédophiles sont-ils mieux dans leur peau ?

Partout où il le peut, BOZZO s'affiche pour paraître moins ridicule

Partout où il le peut, BOZZO s’affiche pour paraître moins ridicule ! Photographie parue dans la rue DELIRIUS