France des Egeries et des barils de lessive !

Camelia-JordanaComme le font les grandes maisons de couture, de parfum ou les lessives dans leurs clips publicitaires, un Président de la République, lorsqu’il n’a d’autre ressource politique pour se vendre et séduire les communautarismes dont il espère capter les voix aux prochaines élections, que de paraître au-travers des égéries censées le soutenir et le réprésenter, doit en user abondamment.
La dernière en date est une jeune chanteuse d’origine algérienne très jolie, Camélia Jordana Riad-Aliouane, dont la carrière, si elle n’est ni fulgurante ni évidente,  est désormais directement promue par le service de Communication et de Manipulation de l’Elysée ! On sait BOZZO amateur de belles filles et de chair fraîche, mais qui connaît cette demoiselle ?
BOZZO assurément puisqu’elle a chanté pour lui aux côtés de Yannick Noah (dont la dette fiscale d’1 million d’€ vient d’être miraculeusement effacée !) à La Bastille lors de son triomphe public du 6 mai 2012, affirmé son opposition à la loi d’interdiction du port du voile islamique dans les lieux publics chez Tapette Ruquier ; BOZZO l’a imposée pour interpréter (je dirais plutôt « massacrer », mais c’est très subjectif!) « Quant on a que l’amour » de Jacques Brel  lors de la cérémonie officielle d’hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dans la Cour des Invalides au motif qu’il souhaitait une juive et une musulmane aux côtés de Nolwen Leroy (trop française et blanche pour un socialiste)

dont le thème central n’était pas l’hommage national aux victimes des attentats mais la vente, au prix des procédés commerciaux les plus dégradants – ici messages subliminaux incessants lors de la retransmission avec l’insertion d’images du « chef de guerre impitoyable », « père de la Nation » – pour imposer en pareille circonstance les intérêts du Parti Socialiste et du Chef de l’Etat à quelques jours des élections régionales. Et la dévouée presse de gauche « Berge-Niel-Pigasse » qui appuie le message en la représentant en Marianne de la République, seins nus, en Une du dernier numéro du Nouvel Observateur ; et Patrick Drahi ne devrait pas tarder à faire de même pour Libération.
Il assiste désormais à ses spectacles et concerts avec l’appui public de la communication d’état qui en rend compte jusqu’au dégoût, puisque les sites élyséens la promeuvent désormais aux frais du contribuable ! Peut-être une façon de récupérer quelques voix dans la communauté musulmane lors des prochaines élections, ou des projets moins innocents et purs ! ; avec Sophie ARAM, « la fille du bédouin », le rayon des « beurettes » se remplit abondamment. Comme par ailleurs il a aussi « Joey Star » du Groupe « Nique ta Mère », et Djamel Labouse, le bon marocain de service, il est paré de ce côté là !
Et puis, il nous avait déjà imposé la lesbienne catholiphobe ukrainienne Inna Shevchenko, créatrice et animatrice des Femens, recordwoman pour la rapidité d’obtention du statut de réfugiée politique sur simple intervention de la Mairie de Paris, devenue vivante incarnation de la « Marianne » de la République Française sur les timbres de La Poste !

Une « favorite » de plus ou de moins dans son panel publicitaire, quelle importance  pour un « homme normal » qui côtoie désormais les étoiles !